Premier amour

ait_raiss

Mon premier amour n'est pas très beau. Son corps malade à la pâleur christique ne plaît pas beaucoup aux garçons de mon âge.

Son visage baigne dans l'eau trouble de son regard : il pense. Sa fourrure noire ne sent pas très bon. Mais de sa bouche invisible sortent des mots-traces qui fissurent la rose muqueuse de ma conscience. 

Ils trouvent aux côtés de mes globules un air respirable et suivent une singulière vie : de mots ils deviennent idées et d'idées ils se mutent en volcan. Ses éruptions sont terribles, et je danse.

Oui, mon premier amour est bien étrange. Il travaille mais son emploi est de ceux dont l'obscurité résiste au souffle vitré de Wikipedia : il est philologue.

Son nom hérissé de consonnes plomberait les notes des meilleures dictées. Il s'appelle Nietzsche.


  • Quand on aime, on se fout bien de la mauvaise haleine de l'autre.
    Nietzsche est, comme Marx, ce qu'on a bien voulu en faire

    · Ago 2 months ·
    Lwlavatar

    Christophe Hulé

Report this text