PREMIERES LUEURS

mysterieuse

Matins accueillants

De mes caresses en solitaire, j'ébrèche le manque qui me lacère. Tout en douceur, mais volupté ,mes doigts reflètent tes volontés, tous ces désirs que tu promènes sur mon corps nu et alangui aux premières lueurs de nos matins amoureux .

Derrière l'écran de mes paupières, les nébuleuses matinales de nos nuits amoureuses posent décors de ma mémoire. Tes pas discrets sur le parquet, timides et feutrés de peur de me réveiller, accompagnent tes envies jusqu'aux abords de mon corps endormi. Tes mains frissonnent sur les draps qui te dévoilent de mon intime, ces ourlets nacrés dont tu connais tous les mystères pour les avoir effleurés, caressés, goutés, torturés  de tes doigts et de ta langue. Le désir se dessine au cœur de tes iris qui respirent et s'animent au rythme de mon souffle , une rythmique sourde et cadencée, douce et apaisée. Ma fente t'hypnotise. Tu y glisses ton âme sans même l'effleurer, si ce n'est de ton œil, derrière l'objectif qui glisse en volupté sur cette fleur étrange exhalant un parfum au mystère déroutant. 

Ton souffle pince mon cœur au seuil d'une nouvelle journée. Mi chatte, mi louve, j'étire ma langueur, m'échappe doucement d'un sommeil évanescent, tente de vaincre ce désir sourd  qui étreint déjà mes reins sous ton regard charnel. Ta diablerie m'accueille.Tes mains caressent mes seins et enserrent ma taille …je ne réponds plus rien ! De nos désirs je suis otage dès les premières lueurs matutinales …

 

 

© 2014 Mysterieuse

Report this text