Punkette

campaspe

La ville sommeillait dans une douce torpeur

Les bâtiments reflétaient la chaleur

Rasant les murs, les passants étaient rares

Ils recherchaient l'ombre, marchant d'un pas fuyard.


En plein soleil, elle, elle semblait gelée,

Habillée d'un gros pull, d'une veste déchirée.

Vingt, trente ans, quel était son âge ?

La maladie avait fait des ravages.


Sa coiffure était sa seule fierté.

Crête rouge et noire dressée,

Elle ressemblait à un iguane

Et essayait de prendre un air crane.


Bas filés sur des jambes décharnées

D'un affreux sourire aux dents déchaussées,

Elle hélait les passants pour quelque monnaie,

Elle grimaçait, tremblait, chaque geste lui coûtait.


Maigreur extrême, yeux noircis, teint blafard,

Elle n'était plus qu'un spectre hagard,

Les passants s'en détournaient avec horreur,

Etait-ce par pitié, était-ce par peur ?


Malgré sa mine combative

Elle semblait si seule, si craintive

Je la regardais le cœur serré

Je ne pouvais rien faire pour l'aider

Report this text