Que de passage

psycose

Poème écrit le 01/01/2018


Ici ou ailleurs, je ne suis que de passage...
Contraint par le temps à toujours tourner la page
Souvent en des terres inconnues, je fais naufrage,
Sans pour autant atteindre le bord du rivage


Tel un vagabond, je ne suis que de passage...
Sans pouvoir espérer un arrêt sur image
Me métamorphosant sans cesse au fil des âges
Suis-je encore réel ou bien plus qu'un mirage ?


Tel un étranger, je ne suis que de passage...
Les pieds sur terre et la tête dans les nuages
Dans les contrastes de la vie, je joue au sage
Face aux avances de la mort, je joue au mage


Tel un nomade, je ne suis que de passage...
Par le changement, bel et bien pris en otage
Quand le monde n'est rien d'autre qu'un sarcophage
Nul besoin de m'emprisonner dans une cage


Éternel mortel, je ne suis que de passage...
Un esprit qui erre de village en village
Mais bientôt prendra fin mon long pèlerinage
S'éteindre, est-ce vraiment un sinistre présage ?


Tel un fugitif, je ne suis que de passage...
Loin d'être un phénix s'imposant par son plumage
Dans la discrétion, je transmets mon héritage
Dans la brume, à la lumière, je rends hommage


Tel un voyageur, je ne suis que de passage...
En quête de Son impérissable Visage
Mystique itinérant mi-ange mi-sauvage
Mon intuition, seul et unique bagage


FIN

  • oui, nous ne sommes rien qu'un trait de lumière qui va s'éteindre à la nuit tombée. De le savoir est une sagesse.
    Merci Psycose

    · Il y a 6 mois ·
    Ma photo

    theoreme

    • merci à toi surtout pour la lecture et ce commentaire qui résume poétiquement l'essence de mon texte !

      · Il y a 6 mois ·
      Mains colombe 150

      psycose

Signaler ce texte