Quelques grains ronds et noirs

aina

Caviar

 Quelques grains ronds et noirs

J’les étire dans l’assiette

Quelques perles fines et noires

J’les tire d’une pochette

Quelques orages noirs

J’les vois, ils m’inquiètent

Quelques pierres brutes et noires

J’les prends, elles s’émiettent

Caviar mon amour, tu m’avais promis

Caviar pour toujours, et tu m’as trahie

Tu étais mon Prince Noir, j’étais ta Dame Blanche

Tu es parti un soir, et j’suis au bout d’la planche

Quelques trous loin et noirs

Qui absorbent ta lumière

Quelques larmes rondes et noires

Qui coulent froide prière

Quelques outrages noirs

Qui n’font même pas une guerre

Quelques crêpes raides et noirs

Qui d’mon deuil cachent misère

Caviar mon amour, tu m’avais promis

Caviar pour toujours, et tu m’as trahie

Tu étais mon ciboire, j’étais ton Saint Graal

Tu es mon œuvre au noir, et j’suis au bout du bal

C’est un grain long et noir

C’est une perle feu et peur

C’est une balle noire ce soir

Que j’tire dans mon cœur

C’est une balle noire ce soir

Qui saigne mon bonheur

C’est une balle noire ce soir

Qui signe mon malheur

Caviar mon amour, tu m’avais promis

Caviar pour toujours, et tu m’as trahie

Caviar mon amour, tu m’avais promis

Caviar pour toujours, moi aussi j’suis partie

Report this text