Ramdam

christinej

http://jetez.l.encre.xoo.it/index.php defi 32

Etre seule au monde

un instant

pour une seconde d'infini

rêver d'un ailleurs autre qu'ici

de ses sièges collants

de l'odeur du travail d'autrui transpirant dans l'aération des dessous de bras

se perdre

oser regarder au delà

dans l'impossible réalité d'une fenêtre déformée

une échappatoire virtuellement réelle

un dortoir à pensées

le sommeil au fond des yeux

à la vitesse de pas de géant abandonner le moment d'avant

se fondre dans un mélange de gouache

se diluer dans le défilé de tableaux vivants d'une nature quasi morte

les idées floues

les arbres fous

des maisons de poupées dans un film en noir et blanc

des teintes grises de poussière parsemée

un peu de sombre pour égayer

du marron un peu crado

des oranges en manque de vitamines c

un bleu trop délavé

un blanc trop souvent souillé

un engorgement de murs crades

un vomissement de murets de briques rouge cramoisi

de vitres teintées

noir saleté

passage à niveau

Passage à tabac sans filtre

passage sous silence

les traits infinis de voies sans issues

des chemins de nulle part

du goudron emplumé bigarré

du macadam bouffé avec les dents

de l'asphalte mortifiée de se faire marcher dessus

des jardins d'abandon

des carrés vitriolés de jaunes grillés

des arbrisseaux sous assistance respiratoire

des paysages aux visages Picasso

le temps immobilisé sur mes genoux

empêtré sur des rails électriques

statique d'une société soit disant en mouvement

la voie à suivre

sens interdit

sens unique

sens de l'humour perdu lors d‘un détour

à cloche pied sur une marelle de fer

atteindre le paradis mais les pieds sur terre

embranchement de possibilités

destinations annoncées

des fourmis dans les jambes

une envie d'hurler

les yeux rivés sur leur reflet

sur un dehors en pointillé

des tours pliées de rire

sur leur façade la moisissure d‘un oubli

en rangées d'oignons bien serrés

le soleil en option

la grisaille en promotion

une vie en solde made in china

sur un chemin de nid de poule des insectes d'acier

carcasses mortuaires sur un périf bondé

bourdonnement de pollution

nuages d'asphyxie

boites de pétries motorisées

en prime un microbe au volant gueulant sur son voisin

dans son automobile son oreille soudée à son mobile

passer

rouler

débouler

dérailler

s'enfoncer vers un avant

vers un futur menteur

un pas en avant

un drame de rame

un ramdam

le bruit en sourdine derrière la vitre de l'aquarium

cacophonie dans le crane

station debout

station assise

trop long

trop serrée

trop isolée parmi les gens

manque d'intimité sous les regards

coincée dedans

rêve d'oxygène

retenir sa respiration

ouverture des portes

sur un quai rempli de brouillard

émerger d'un demi-sommeil

retour sur une vie de télé ratée réalité

un peu trop froid

un peu trop seule.

  • Moi j'aime beaucoup ! J'ame bien le rythme et puis la sélection des mots que je trouve bien placé au bon moment. . .Et puis, une cadence tout en transe ! Et puis j'ai toujours eu un faible pour ton style donc c'est pas aujourd'hui que tu va me décevoir ^^CDC

    · Ago over 6 years ·
    Mains colombe 150

    psycose

    • merci a toi, ca fait longtemps dis donc que tu n' avais pas fait un petit coucou. merci pour ton com

      · Ago over 6 years ·
      521754 611151695579056 1514444333 n

      christinej

    • Effectivement, çà fait un bail ! Perdu dans mes préoccupations mondaines et mes problèmes de santé. . .Et surtout complètement perplexe quant à cette nouvelle version de WLW que j'apprécie pas du tout !
      J'essayerais de revenir tout en douceur ici dans les jours à venir en publiant peut-être la suite de "flambeau" (peut-être d'ici mercredi le temps d'écrire)
      Mais c'est cool de te voir toujours autant productive et inspirée par les mots, je prendrais le soin de rattraper mon retard au fur et à mesure !

      · Ago over 6 years ·
      Mains colombe 150

      psycose

Report this text