Rayons.

eukaryot

Plop plop plop!

Tu gigotes dans ton sommeil, et sans y penser vraiment, je viens des fois te chatouiller les pieds du bout des doigts, gémissements excitants.

Le chat renifle mon index et le majeur,  curieuse de ton odeur sur mes mains.Elle se casse finalement, la queue dressée, le bout en cercle incomplet, joie interrogative de la queue des chats.

A la télé, c'est très grave nous dit cette suave blonde, parce que si ça pète et que ça va dans l'eau ou dans la bouffe. Mais la bourse rebondit et se porte bien, les marchés ont surmonté leurs peurs et l'immobilier ainsi que les banques remontent grand vé.

Tant mieux, on a déja assez de misère comme ça.

Le soleil tente de rentrer à travers toutes les fentes du store baissé, c'est très joli, tu as des taches de panthères en négatif sur les seins et le ventre. J'ai baissé la couverture pour ça, tu devrais apprécier. 

Tu plonges un peu plus loin dans ta nuit, il est maintenant 16h, et sérieux, regarde, c'est de plus en plus grave, la blonde sourit tant qu'elle peut, mais je pense moi qu'elle se fout de notre gueule, tu peux pas projeter la misère du monde sur le grand panoptique national et sourire comme ça. Les forces alliées progressent, et un monsieur en costume nous explique qu'à sa connaissance, aucun civil n'a été touché. J'avais peur que la guerre tue des gens, mais au final, on dirait que non. C'est bien fait quand même.

Tu sais que t'as l'air forte, quand tu pionces, pas du tout vulnérable?

Tes jambes s'entortillent autour du drap, je regarde tes vignes pousser j'ai déja bu ton vin, marc compris, et j'ai pas pu dormir parce que là, c'est vraiment très grave.

J'ouvre la fenêtre, store baissé toujours et j'allume une clope, et les rais de soleils s'amusent à transformer la fumée en nappes épaisses qui jouent à flotter immobiles bleues. J'imagine dix mille petites danseuses à cache-cache aérien dans ces volutes élégants, traversés de part en part par des rayons figés.

Dehors ya la marmaille complètement inconsciente de ce qui se trame ici et là bas, elle joue la marmaille, elle crie bien fort et elle voit pas elle sait pas et elle s'en tape en fait, même si tu le lui dis, elle va te regarder avec des grands yeux rond et dans le pire des cas, te demander "pourquoi?". C'est le signe qu'il faut que tu renonces, parce qu'elle gagne toujours à ce jeu là.

Toi aussi, tu gagnes d'habitude, mais là, tu dors et je suis donc maître de ce royaume d'été, et je termine ma clope en écoutant les gosses chanter. Au fond, tout ça n'est vraiment pas bien grave.

Report this text