Repos

Patrice Saucier

Bon, je ne pense à rien, c'est touristique. Ça repose. C'est l'amnésie du dimanche et les heures resplendissent enfin. Le temps nous ignore et j'engraisse d'aise. 

Report this text