Réveil des patriotes!

Jean Claude Blanc

enfin ça bouge il y a foule, pour la révolte "jaune" celle des cocus? lire ce texte datant déjà de juin 2017

                               Réveil des patriotes

Après les élections, dommages collatéraux

La France dans la panade, reprend tout à zéro

Jeune Macron hors système, pas l'étoffe d'un héros

Sachant que pour être élu, a joué les escrocs

Alors patriotes, à nous l'ordre nouveau

 

Minés de l'intérieur les partis politiques

Se querellent, se divisent, font leur autocritique

Quelques rares républicains malgré tout piquent leur crise

Désormais autonomes, à chacun sa devise

 

Résistent les insoumis, ces ex du front de Gauche

Envoient paitre les cocos, les couvrant de reproches

Et presque moribonds, authentiques socialistes

Enfin bande à Marine, rugueux nationalistes

Belle équipe d'enfoirés, dont je vous fais la liste

 

Le citoyen blasé, sait plus à qui se fier

C'est pourquoi échaudé, il s'abstient de voter

Lui manque à son égard, un brin d'humanité

De ces mordus de pouvoir, qui le laisse de côté

 

Font leur popote entre eux, au diable les électeurs

Au-delà des honneurs, s'agitent pour faire leur beurre

Pour quelques voix captées, s'allient juste un moment

Une fois à l'Assemblée, se chahutent bruyamment

 

Manuel aigrefin a emmêlé les cartes

Comme à colin-maillard, ou à farce et attrape

Drôle de jeu des 7 familles, les rouges se marient aux noirs

Carreau, cœur, pique, trèfle, nombres d'atouts pour sa gloire

 

Lui-même n'a pas de couleur ni aucun parti pris

Choisit les plus fortiches, craignant le mistigri

Majeurs sont les as, difficiles à couper

Belote et rebelote, 10 de der, c'est plié

 

Suffit de mettre un nom derrière chaque figure

Alors vous comprendrez comment marche cette enflure

Adepte de pari, tenté par l'aventure

Partie de poker menteur, addicte de nature

 

Jackpot pour l'Elysée, le sort en est jeté

Comme par hasard, ça gagne, s'agit d'en profiter

Pas placer tous ses pions, d'un coup enthousiasmé

En garder dans la manche, les brandir en dernier

Pour empocher la mise, et vite se barrer

(Allusion facétieuse, d'artiste invétéré

Cependant comparable à ce jeune premier

Doté de la science infuse, éclairé, avisé)

Venons-en au sujet, celui qui préoccupe

Le peuple exaspéré qui erre sans aucun but

Gaffe au langage de pute, alors soyons pas dupes

Président tout sourire, en douce nous charcute

Tellement sûr de lui, plus dure sera sa chute

 

A nous de réagir, en ayant pris bonne note

Que notre destinée, dépend de cet apôtre

Car cela va sans dire, n'étant pas de la haute

J'en appelle aux maudits, fauchés et qui la saute

Fondons notre Nation de fiers patriotes

(N'écoutant pas aux portes, fini le bruit des bottes !)

 

Au fond de chacun de nous, réside un gaulliste

Sans doute on s'en réclame avec nostalgie

Le danger menaçant, à tout prix on résiste

Face aux capitalistes et aux dévots esprits

Sachant que les 2 complices, laïcs pour faire joli…

 

Osons juste un instant, désigner nos soutiens

Ils ont noms De Villiers, Philippot, Chevènement

Défenseurs réprouvés d'un pays souverain

Sans oublier le loyal, génial Dupont Aignan

Qui pour l'avenir, nous montrent le chemin

 

La vérité cruelle, elle ne peut que déplaire

Pourtant on doit l'admettre, pour y voir plus clair

Ainsi des clandestins franchissent nos frontières

Soi-disant réfugiés, occupent notre terre

L'Europe trop heureuse, nous confie la misère

L'Allemagne généreuse… en accueille pour pas cher

 

Ne veulent rien entendre, nos faibles dirigeants

Trahissent leurs idées, pourtant tellement fervents

Du pays des lumières acquis riche en naissant

Mais lâches ou enivrés le livre à l'encan

 

Ayant touché le fond, faut mettre tout en œuvre

Plus faire la charité, pour ne pas qu'on en meure

Ça gêne aux entournures les bobos bienfaiteurs

A l'attention des nôtres…qu'ils en apportent la preuve…

 

Macron Chef de l'Etat, hélas par erreur

D'ailleurs s'est fait élire (pourcentages de la peur)

Suffrages minimum, 37% pas large…

Immense majorité ne croient plus aux mirages

 

Reste un sacré labeur, se retrousser les manches

Patriotes de France, prenons notre revanche

Mais avec patience et en toute conscience

Qui sait sera demain, tournera la roue de la chance

Nous faut tirer un trait sur ces gâteux élus

Macron les représente, l'arbre cache la forêt…

Heureusement pour nous, l'Histoire est têtue

Se ravivent les vieilles haines entre nouveaux députés

 

Instinctifs patriotes, boudons ces inconnus

Notre Nation mérite d'être mieux vénérée

Alors chérissons-là, sinon point de salut

Déjà que nos quartiers, n'ont plus le droit de cité

 

Le Grand Charles qu'on respecte, veille sur notre volonté

De restaurer notre France puissante de son passé

Marianne, La Marseillaise, toujours d'actualité

Rendons au peuple la loi, de faire autorité

 

Populiste mon pamphlet, alors j'en suis fort aise

Je ne vais pas me taire, sombre réalité

Laisse aux illuminés, d'en inventer des thèses

« Pas se tromper de colère, tous dans le même bourbier »

Alors que l'égalité, n'est plus qu'une foutaise

Bien plus français que nous, les hordes d'émigrés…

 

Ça ne fait plus tendance, le drapeau tricolore

Pourtant pour ce bout de tissu, nos chers anciens sont morts

Grâce à leur hardiesse, on a connu l'essor

Si bien qu'on nous envie, notre paisible confort

 

Se succèdent hommes de paille, sur des sièges dorés

Que font-ils au perchoir, pour tous nous rassembler

Patriotes que je sache, pas fachos pétainistes

Mais c'est tellement facile, d'accuser les lampistes

 

Se dégradent peu à peu, les valeurs et le sens

Plus que jamais on est dans un Etat d'urgence

La rage, la colère, reviennent en résurgence

Car malheur nous domine, le monde de la finance

 

Radoteur retraité, vous fais mes confidences

A l'éphèbe Jupiter, je ne fais pas confiance

De la race des vainqueurs, mais pour ses intérêts

Les régions, les communes, lui va les supprimer

 

Patriote signifie, aimer nos traditions

Le boire, le manger, produits à profusion

Issus de nos campagnes dont on garde le secret

Hélas désertées au profit du progrès

 

Génération heureuse, que celle que j'ai vécue

Je campe sur mes regrets, encore convaincu

Que rêvent de la Patrie, les français de mon âge

Déçus que l'autre peigne cul, les réduise au servage        JC Blanc juin 2017 (patriotes)

  • J'ai toujours voté pour faire honneur aux " suffragettes" et pour faire barrage à l’extrême droite.
    Mais maintenant j'en ai marre de ces conneries alors dorénavant je voterai toujours pour faire honneur aux suffragettes mais je voterai blanc.

    · Ago over 5 years ·
    40405 (2)

    Lady Etaine Eire

Report this text