Rêveries

aile68

Suivre les paroles d'une chanson même si on n'y comprend rien, on veut du vrai, de l'authentique, même si on les trouve dans de l'imaginaire, y a toujours un brin d'authenticité qui vous rappelle que vous avez voulu vivre parmi les frondaisons exubérantes de grands chênes. Il y a dans la forêt un cabanon où vit une femme comme une reine de la nature, vous voulez la rejoindre, adopter ses habitudes, même en hiver lui tenir compagnie auprès du grand poêle, tous les deux bavarder pour que vous l'adoriez de votre souffle chaud.

Suivre un rêve, un songe, en prendre le meilleur et le changer en un brin de réalité, de fantaisie, pour une vie plus colorée qui ressemble à un samedi, un mercredi où vous désirez redevenir un enfant toujours amoureux de la petite fille aux couettes blondes. Tous les deux courir sur la colline aux bouquets de genêts hirsutes, faire un feu au soir de la saint Jean, avec tous les elfes et les génies, voilà ce que je veux retenir de vous. Quitter la ville et ses forêts d'immeubles parcourues par les voitures, être cette femme de la forêt, j'aimerais, sans couronne sertie de précieux diamants, et avec pour trône un lit de marguerites et de liserons qui sentent bon la clairière et le petit pré d'où je vous regarde, toute à mes rêveries.

  • Tu as un besoin viscéral de la nature et combien je te comprends ! Un beau texte, comme tu sais les écrire...

    · Ago 16 days ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • http://welovewords.com/documents/il-etait-une-fois-dot-dot-dot-7

    · Ago 17 days ·
    Gaston

    daniel-m

    • Je suis allé lire ton texte sur les farfadets et la grande ville perdue. Je le connaissais déjà, ça m'a fait plaisir de le lire à nouveau. Rien que les mots elfes et farfadets, c'est magique.

      · Ago 17 days ·
      Coucou plage 300

      aile68

Report this text