Poème de fin

lilaa


Torpeur de pages qui bruissent

J'écris sur les coulisses

De notre oeuvre d'amour

 

Mot à mot je me glisse

Ô douceâtre supplice

Dans les souvenirs velours

 

Nous étions si complices

Emotions à hélices

Qui nous menaient toujours

 

T'étais mon cannabis

J'étais ton oasis

Jusqu'aux levers des jours.

 

--


Mais soudain l'édifice

Entier de notre vice

Devint amer humour

 

L'indifférence lisse

Qu'aujourd'hui tu esquisses

Te rend aveugle et sourd

 

J'implore un armistice

Que tu penses malice

D'un esprit de vautour

 

Mes larmes de réglisse

Ce complaisant calice

Sont pour nous mon amour


--


Privée de ligne d'abcisse,

Notre histoire métis

N'est plus qu'un contrejour.

  • Whaou, superbe je n'ai que peu de mots pour le dire ! Vraiment ! coup de coeur pour cette triste histoire

    · Il y a plus de 2 ans ·
    10882294 10205687022244868 3677013657221205201 n

    Alice Gauguin

    • Merci pour le coup de coeur Alice !

      · Il y a plus de 2 ans ·
      Jardin des plantes 037 195

      lilaa

Signaler ce texte