Sans toi

Emmanuel Rastouil

Sans toi, le temps s’étire et trouble ma pensée,

Plongeant mon avenir dans un spectre diffus

Où le vide affectif et mon espoir confus

Me traînent malgré moi vers la fosse glacée.

Sans toi, c’est l’injustice ou la douleur passée

Qui reviennent au cœur de l’autre que je fus,

Mais pas comme un rempart, un geste de refus,

(Non !) Dans le renoncement de ma foi fracassée.

Quel est cet intérêt qui te relie à moi

Par un cordon de vie, et comble mon émoi ?

Si tu ne m’aimais plus, cesserais-je de vivre ?

Sans toi, je suis l’agneau convoité par les loups,

Que le vin, chaque jour, rend plus fort et plus ivre.

Je deviens leur égal ou je meurs sous leurs coups.

Report this text