Séquelles

littlerebel

Inspiré de faits réels et récents

Le train approchait lentement de la gare, très lentement. Beaucoup plus que d'habitude, comme s'il évitait de faire trop d'efforts pour ne pas transpirer avec la chaleur écrasante qui régnait.

Ils sont montés tous les deux dans le train, le garçon et la fille, même pas 20 ans, lunettes de soleil, sacs à dos et shorts. Ils parlaient fort, les anecdotes défilaient en même temps que le paysage, des rires brefs fusaient dans le wagon. C'était agréable d'écouter leur conversation à bâtons rompus, ces deux-là respiraient la bonne humeur et ça faisait plaisir à voir.

« - Tu te rappelles de Marina ?
- Oh ouais ça date !
- Et ben c'était ma voisine et un jour je lui ai roulé dessus en vélo !
- Non ? pouffa la fille. Mais comment t'as fait ??
- Elle roulait devant moi, elle est tombée et j'ai pas eu le temps de freiner du coup je lui ai roulé dessus, elle avait la trace des pneus sur le ventre, s'esclaffa le garçon.
- En fait moi j'ai fait pareil avec mon frère un jour. On faisait du vélo chez mes grands-parents et pareil, il est tombé et je lui ai roulé dessus, traces de pneus sur les jambes ! »
Et ils se mirent à rire tous les deux.

« - Le train roule quand même super lentement.
- Ouais je sais pas comment ça se fait parce qu'on a dépassé la partie où c'était abîmé. Depuis trois nuits y a des cheminots qui travaillent pour remplacer les traverses qui ont brûlé.
- En même temps garder des traverses en bois, ça a jamais été une bonne idée dans la région !
- Ouais tu m'étonnes …
- Et tu sais que le train qui était bloqué sur la voie, au lieu de le faire reculer, ils ont fait sortir les gens et ils ont laissé le train sur place, avec la loco et toutes ses réserves de diesel pour la semaine. Une vraie bombe !
- Oh super … Je savais même pas qu'il y avait eu un train bloqué.
- Et ben Cécile elle savait rien du tout !
- Mais comment ça se fait ? Je croyais que son quartier avait été évacué par la mer !
- Oui mais elle était en Bretagne, elle a su que plusieurs jours après.
- Ah d'accord. N'empêche que tout ça, ça fait flipper. Si ça t'arrives pour de bon, tu te retrouves juste avec ce que t'avais avec toi à ce moment-là. Tu peux tout perdre d'un coup. »
Tout en prononçant ces mots, la fille avait détaché son regard du garçon et jouait distraitement avec les ficelles de son sac.
« - Ouais c'est vrai. Moi je me suis senti mal d'être resté chez moi, tout le quartier était désert. Il restait juste moi et quelques voisins, ça faisait peur.
- M'en parle même pas … Est-ce que t'as vu le chaos à l'entrée du village ?
- J'ai vu toutes les voitures garées n'importe où, ils ont fait n'importe quoi les gens ! Vers chez moi y en a même qui étaient garés sur la route.
- Attends, nous on y était vers 20h, ça ressemblait à la fin du monde. Il y avait pas assez de policiers pour barrer la route, alors les habitants sont sortis et se sont mis à arrêter les voitures qui voulaient passer. Mais vu que c'était pas des policiers, les gens dans les voitures se sont énervés, ça criait dans tous les sens. Il y en a qui tapait sur les voitures, ils étaient prêts à se battre. Les gens sont devenus fous, c'était la panique. Du coup ils ont garés leurs voitures comme ils ont pu à l'entrée du village, t'as vu, il y en avait partout, sur le terre-plein, sur le parking de la pharmacie …
- C'est ça, c'était le chaos, pas de plan d'évacuation, rien pour reloger les gens … Moi j'ai presque pas dormi, je me suis couché avec la fenêtre ouverte pour pouvoir entendre la sirène au cas où … Mais t'imagines, tu crames dans ton sommeil ?!
- Nous on a dormi chez des amis, mais jusqu'au lendemain 07h, on savait pas si notre maison avait brûlé ou pas. Quand on est rentrés le matin, il était pas super tard, presque 08h, mais les rues étaient vides, il y avait personne, j'avais jamais vu ça. On a juste croisé quelques camions qui repartaient. Et puis quand on est arrivés au village, on a vu tout le boulodrome et le parking de la salle des fêtes qui étaient caffis de camions de pompiers !
- Ouais, t'as vu c'était impressionnant !
- Je peux te dire que quand j'ai vu tout ces pompiers épuisés, avec des cafés à la main, j'avais qu'une envie c'était de les prendre dans mes bras pour les remercier.
- Tu m'étonnes ! Ils ont fait un boulot monstre.
- Oui … Et quand on est arrivés au carrefour de l'entrée du village, il restait encore toutes les voitures de la veille, garées dans tous les sens, vides. C'était le calme après la fin du monde. Comme quoi dans les films c'est pas vraiment exagéré. Et puis sur le parking juste devant notre maison c'était pareil, plein de voitures et personne, juste une famille qui rentrait à pied chez elle par les rails.
- J'avoue c'était une drôle d'ambiance …
- Me parle pas d'ambiance, le soir on a mangé chez des amis pas très loin de chez toi. Ils ont une terrasse, on voyait la fumée et les flammes juste derrière la colline, pile là où il y a notre maison. Les canadairs volaient juste au dessus de la maison sans arrêt, ça faisait ambiance de guerre. Pendant tout le repas, par les baies vitrées on voyait les avions passer et les flammes monter en se demandant si notre maison brûlait ou pas. »

Le train avait fini par prendre un peu de vitesse, la fille avait arrêté de jouer avec les ficelles de son sac, le garçon avait le regard perdu dans le vide. Ils ne parlaient plus, ne riaient plus. Comme si l'incertitude et l'angoisse venaient de les frapper de plein fouet, avec plusieurs jours de retard. Comme si le poids de cette nuit d'enfer venait de s'abattre sur leurs épaules et qu'ils venaient de réaliser qu'ils avaient failli tout perdre ce soir-là.

Certes, personne n'était mort, les maisons n'avaient pas brûlé. Mais il restait quand même des cendres dans l'air, une odeur de brûlé dans tout le village et des entailles dans le sourire de ces deux amis.

  • Texte hyperréaliste, intéressant.

    · Ago over 3 years ·
    Tete alpaga

    campaspe

    • Merci mais en même temps c'est hyperréaliste parce que c'est la retranscription presque mot pour mot de la discussion que j'ai eue avec un ami hier dans le train.

      · Ago over 3 years ·
      Image

      littlerebel

    • Cela n'ôte rien à son intérêt et à la précision de l'écriture. J'aime bien

      · Ago over 3 years ·
      Tete alpaga

      campaspe

    • Merci encore :)

      · Ago over 3 years ·
      Image

      littlerebel

Report this text