Signal abandonné

kelen

Je suis habitante d'une île
Sur laquelle cinq arbres ont poussé
Je suis habitante d'une île
L'île au signal abandonné

Est-ce que tu me vois, là, quand j'écris
Quand je me vomis en une seconde
Et quand ma colonne vertébrale se plie
Pourquoi personne me gronde ?
Est-ce que tu me vois, là, en miettes,
L'âme meurtrie par les échecs 
En train de rapiécer les morceaux
Qui ont implosé dans ma tête ?
Envoie moi un signal, un signe, un indice infime
Tu vois là c'est tout noir, rien ne s'imprime.
Je lève les yeux et j'attends
J'attends que tu m'emmènes regarder là bas devant
Putain mais t'es où ?
J'suis pourtant bien là sur l'île à t'attendre
J'y ai passé la nuit debout
Et le froid me plombe
Y'a du vent dans les arbres
Les drapeaux rouges me serrent la gorge
J'ai déposé les armes
Et mes idéaux s'engorgent.

Je suis habitante d'une île
Sur laquelle cinq arbres ont poussé
Je suis habitante d'une île
L'île au signal abandonné

Et là je comprends
Je comprends que personne ne va apparaitre
Et que si tu m'as appris à regarder
C'est parce que tu savais
Que t'allais disparaitre
Je comprends maintenant pourquoi les mots
La musique et les tableaux
Pourquoi y'avait cette urgence
A tout connaître
Quand je t'ai perdu, j'ai perdu ce qui est beau
Mais j'ai trouvé une manière d'être.
Y'aura peut être pas de signal de ta part
Je suis peut être sur le mauvais chemin
Mais tu feras parler le décor comme tes toiles
Tu m'as appris à regarder le destin
Un jour tu m'as appris à dessiner le soleil
Et à dépeindre l'indicible
Clairement tu m'as donné l'essentiel
Et des valeurs à poursuivre.

Je suis habitante d'une île
Sur laquelle cinq arbres ont poussé
Je suis habitante d'une île
L'île au signal abandonné

Report this text