Soir embaumé

Joelle Eymery

Quelle belle nuit dans le parfum des roses

Ou rien ne sert de penser, que de voir les choses

Les étoiles en leur écrin, la lune en son domaine,

Et qu'il faut songer sans penser à la haine,

A l'amour qui nous porte, qui illumine nos yeux ;

Malgré la solitude, la douleur d'être seul au lieu de deux ;

Et le souffle clément de la brise sur les branches

Amène le sourire comme pour un dimanche ;

Je n'oublie pas mes rêves, et tu es dans mon coeur,

Tandis que s'éloignent rancune et rancoeur ;

Je t'aime, ô mon amour et ce soir je le crie

Nous serons très bientôt réunis

Que la vie s'écoule dans nos veines

Forts toujours de nos "je t'aime" ...

Report this text