Suplice TV

melanie_furne

Mon trip sous drogue légale

Je n’aime pas les hôpitaux. Mes visites forcées à l’hôpital se comptent sur les doigts d’un manchot.

C’était un hiver maussade, et j’allais subir une anesthésie générale pour la première fois. J’étais ter.ro.ri.sée !


Après une petite balade en brancard façon couloir de la mort, me voilà dans la salle d’opération. Des spots de lumière ovni au plafond, une température de chambre froide.

A ce stade-là, je ne suis plus qu’un morceau de barbaque, ceint d’un torchon vert hôpital.

L'anesthésiste me branche des fils et tuyaux en tout genre, et c’est parti.

Je m’endors avec l’impression de monter au plafond sans jamais l’atteindre. Sans... jamais ...l’atteindre. Sans... ja...mais...l’att....

.....

.....

Je me réveille dans un état euphorique, avec la conscience en apesanteur. Comme si mon cerveau flottait dans un aquarium de San Pelegrino.

Je suis tellement heureuse d’être vivante que je pourrais embrasser tout le monde si je pouvais me lever. Les infirmières et infirmiers déambulent dans la salle de réveil tels des anges immaculés, diffusant un parfum de Bétadine. Et moi je les admire, je les aime.

À chaque fois que je ferme les yeux j’ai des visions, des rêves sous paupières.


Je vois des armées d’iPhones sur pattes qui défilent sur l’air de Queen “WE WILL, WE WILL FUCK YOU !”

Je vois des petits lapins lubriques qui s’amusent à s’empaler la croupe sur des rangées de carottes plantées à l’envers. Hop ! Un saut, une carotte. Hop ! Un saut, une carotte. Quels coquins ces lapins.

Je vois une jolie mannequin sortie tout droit d’un magazine de modasse. Sa chevelure gigantesque traîne au plafond. Oui.

Traîne.

Au plafond.

Tel un nuage majestueux et menaçant. Qu’est-ce qu’il va me tomber dessus ? Des pellicules ?


Je vois un champ immense en Russie à l’effigie de Depardieu. Un portrait géant taillé au tracteur soviétique.


Mes yeux sont comme une télécommande. Les clignements servent à zapper entre chaque vision.


Après une seconde balade en brancard, cette fois-ci façon voyage extra-corporel, j’arrive dans ma chambre.


Un tour d’horizon de la pièce; mon regard reste scotché sur la marque de la télévision. Je crois lire “Suplice TV”. En réalité c’est “Sulpice TV”.

Est-ce encore une vision, ou bien une prémonition ?

Vais-je redescendre un jour ?


L’effet euphorisant s’estompe au fur et à mesure, je me sens rassurée. Mais quand je vois le broc d’eau sur la table je replonge.  La marque de celui-ci est écrite sur la poignée: “Aladdin”. Et cette fois-ci, j’ai bien lu.

C’est trop tentant. Je me mets à frotter le broc de plastique et j’imagine un génie en sortant. Il me propose d’exaucer trois voeux. Toute contente, je lui demande 2 voeux, et je garde le troisième pour plus tard.

Et toute cette scène se déroule sous le regard de Suplice TV.


L’arrivée d’une voisine de chambrée met fin à ma conversation avec le génie-du-broc, à mon grand regret.

Elle allume la télé, et la vision du combo Nagui/Sabatier est un vrai supplice. La descente est rude et risque de se transformer en bad trip. Les images mouvantes de la télé impriment des couleurs nauséeuses dans mes yeux. Du bleu-stroumpf pour Sabatier, du violet-Tinky Winky pour Nagui.


Mon cerveau continue d’aller à 200 à l’heure. Je profite des derniers effets pour imaginer un concept de jeu télé qui, sur le moment, parait être une idée de génie. En pleine euphorie créative, je la couche sur la seule feuille à disposition n’étant pas du pécu.



Avant cette hospitalisation, je me faisais une piètre opinion de l’anesthésie générale. Tous les témoignages recueillis faisaient état de choses désagréables comme la tête cotonneuse, l’impossibilité de parler, les nausées, etc.

Pour ma part, je ne retiens comme souvenir, que cette expérience proche d’un délire psychédélique qui était plutôt agréable.


Alors les gens, n’ayez pas peur ! Après tout, ce n’est qu’une drogue légale dosée et administrée par un dealer ayant fait 11 années de médecine. C’est safe quoi ! Et remboursé par la sécu.

  • Merci pour ce trip pas si bad....

    · Ago about 6 years ·
    Gif hopper

    Marion B

  • Chouette virée dans les nuages roses! Je vous envie un peu, la seule anesthésie générale que j'ai subi, ça devait pas être le même dealer! Pas de migraine, mais pas de petits lapins ni de génie à broc. Tant pis pour moi, et bravo pour vous!

    · Ago about 6 years ·
    Oiseau... 300

    astrov

Report this text