Tes Bruyères

janteloven-stephane-joye

Tellement de nuits à divaguer

A enlacer toutes tes ombres

A les serrer, m'y agripper

Pour éclairer mes minuits sombres

A te savoir en fleur de jais

Sous ses agapes et sur ses tombes

A te trouver les joues rosées

Emue d'épouser d'autres mondes

 

Tellement de nuits à te pleurer

A me fourvoyer en pourquoi

A embrasser ton corps flouté

Que je sais mimer de mes doigts

A te dessiner à l'aveugle

Eaux-fortes sous ton cœur crayonné

Et repenser à ce mug

Où le Lov s'écrit e muet

 

Tellement de nuits à écouter

A sentir tes hanches qui se creusent

Avec ta voix comme écharpée

A mes dévotions trop frileuses

Et à demeure me dévaster

En perdre l'odeur de tes cheveux

Pour sentir aussi s'effacer

Et tes soupirs et tes mots bleus

 

Tellement de nuits à raconter

A prétexter ton abandon

A me courber de ses passés

Au lieu d'en hurler mes passions

Me dire que tu ne m'es pas dû

Et qu'on ne te méritait pas

Que tu as fait ce que t'as pu

Que je n'étais pas celui là

 

Tellement de nuits à oublier

De ces 3h12 qui résonnent

Car à jamais je veux garder

Ces étreintes qui nous couronnent

En pas assez, en reviens-y

En lâcher prise qui libèrent

En œil coquin au mont fleuri

Au fol je t'aime sur tes bruyères

  • Même le temps parfois, ne suffit pas à apaiser certaines douleurs...tu l'exprimes avec un tel talent ...

    · Ago over 4 years ·
    W

    marielesmots

    • Oui, Marielesmots ... certaines choses marquent au fer rouge... mais il faut avancer malgré tout...
      Merci infiniment...

      · Ago over 4 years ·
      B3

      janteloven-stephane-joye

Report this text