Toc, toc, toc

Christophe Peroua

Un texte pour me rire de ma maladie

Toc, toc, toc. Vous n'ouvrez pas ? Non ! Il n'y a personne à la porte. C'est ma tête qui résonne. J'ai peur, j'ai peur, j'ai tellement peur d'avoir peur que j'anticipe. Je marche sur le trottoir les yeux rivés au sol, mon cerveau connaît la musique, il faut que je regarde où je mets les pieds. C'est l'automne et le chemin n'est plus qu'un tapis de feuilles jaunes et marron. Le danger est imminent, il y en a forcement une qui s'y est dissimulée. Certains maîtres sont spécialistes de ces incivilités. C'est la M….Vous voyez je n'arrive même pas à prononcer le mot. Soyez gentils, ne l'écrivez pas, ne le prononcez pas, il fait partie des MAUX qui me font mal.

 

Toc, toc, toc, cela me prend d'avantage la tête que le tic-tac de l'horloge que peu de gens supportent aujourd'hui. Enfant, je m'endormais dans le canapé de mon grand-père, bercé par le rythme du balancier. Moi, le tic-tac je ne veux pas l'oublier, il me berce, me rassure, cela me rappelle une enfance feutrée, bien loin de ce monde d'agités.

 

Oui ! Je sais bien, pour vous, c'est moi l'agité, l'agité du cerveau. Vous pouvez pensez ce que vous voulez, je m'en lave les mains. C'est ainsi que je me fais du bien en me lavant les mains. Je lave mes mains même quand elles sont propres. Moi, je ne lave pas la saleté, je lave mes idées. Il faut dire que parfois elles sont si noires qu'elles donnent l'impression d'être sales. Saletés d'idées ! C'est une compulsion m'a dit mon TOCteur. Je suis un compulsif. Compulsif, compulsif, pas simplement le cif. Qu'on pue l'cif, d'accord mais on pue aussi la javel, le sanytol. C'est pour cela que l'on m'a recommandé d'avoir des entretiens. Je me lave tellement que j'ai de l'amour propre. Je lave, lave, I don't love. Je rêve de vivre en live.

 

Toc, toc, toc, je n'ai pas trouvé la tac-tic. J'ai demandé à un gendarme, il m'a dit : « Il n'y a rien à voir, circulez ». C'est facile pour lui, il vient de la maréchaussée. Moi la chaussée ne me fait pas marrer, vous savez pourquoi maintenant.

 

Dans ma vie j'avais Lise, elle avait craqué pour Monsieur Propre. Nous étions très complémenTERRE mais notre ménage n'a pas résisté car moi je me moquais de la saleté. Si je souffre c'est de l'idée que je m'en fais, de cette saleté. Alors, elle m'a envoyé promener, elle qui adorait danser avec moi, la java, la java, la javel. C'est du propre !

 

Toc, toc, toc, Nous sommes déjà le lendemain matin. Je me lève, je me lave, dans ma tête ça se bouscule comme d'habitude et je rêve d'un lundi au soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • je souhaite que cette pirouette, devienne réalité et que cette maladie fiche le camp et te laisse en paix, pour que tu puisse à nouveau danser (la java) et chanter, sans laisser tes yeux au rez de la chaussée... ;-) je te fais des bisous....

    · Ago over 3 years ·
    12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

    Maud Garnier

    • J'aimerais bien car elle m'a ruiné ma vie tellement elle est grave. mais je suis un battant et je vis à fond malgré tout;Bisous.

      · Ago over 3 years ·
      Photo d'identit%c3%a9

      Christophe Peroua

    • tu as raison, il faut profiter de chaque moment que la vie nous offre..... surtout les meilleurs moments.... bats toi fort fort !.... allez encore des bisous pour te réconforter un peu !.... :-))

      · Ago over 3 years ·
      12804620 457105317821526 4543995067844604319 n chantal

      Maud Garnier

Report this text