Ton sang coule dans mes veines

plumedesang

Poème sur un homme qui s'éprend d'une Veuve Noire.

Beauté fatale à la chevelure de jais,

Tu t'es approchée de moi par un mois de Mai,

Par une journée chaude et ensoleillée,

D'un doux Printemps, lorsque tout renaît.


Avant toi, j'étais mort,

Mais je ne le savais pas encore.

De tes caresses et de tes baisers,

Mon cœur tu as ressuscité.


Je t'ai toujours aimé,

Mon cœur, je t'ai offert,

De mon jardin secret, je t'ai donné la clé,

Tu as pu lire en moi comme dans un livre ouvert.


Au fil des pages, qu'as-tu trouvé?

Pour ainsi t'éloigner,

Peut-être n'aimais-tu pas

La prose, pour t'enfuir à tout va.


Vois l'être brisé que tu as laissé,

Malgré ta fuite, tu ne peux nier,

Que malgré tout, je t'aime.

Ton sang coule dans mes veines.


Qu'ai-je donc fait,

Pour que de Nous, il ne reste que des cendres?

Je t'ai tout donné

Et toi tu n'as fait que prendre,


Sans jamais rien rendre,

De l'amour que j'étais en droit d'attendre.

Mais malgré tout, je t'aime.

Ton sang coule dans mes veines.


Ton sang coule dans mes veines,

Si bien que pour ne plus sentir la peine,

Que ton absence a laissé en moi,

Je me suis noyé dans le désarroi.


Et de mes bras sont nés,

Comme par milliers,

Des papillons vermeils,

S'envolant en une prière désespérée, vers l'azur du ciel.


Vois ce que tu as fait,

Les cicatrices que tu as crées,

Car comme un fou, je t'aime.

Ton sang coule dans mes veines.


Ton sang coule dans mes veines.

Si bien que malgré mes tentatives vaines,

De toi, effacer toute trace,

Jusqu'aux tréfonds de mon âme, tu as ta place.


Mortelle Veuve Noire dont je me suis épris,

Ton souvenir me survit, je sombre dans l'oubli.

Mais pourquoi donc je t'aime?!

Ton sang coule dans mes veines.

Report this text