Trajectoires infinies...

Jean Marc Frelier

Jusqu'à ce que le temps t'emporte, où ta fascination se trouve là se tient ce que tu nommes " poésie "...jmf


Les faiseurs de pluie...



A la jonction du point

d'aveuglement réciproque

inséparablement fous

validés par la terre du ciel

nous accomplirons deux

dans des miracles étonnants

apparentés au jeu d'un pouvoir absolu

à l'instar des enfants juchés sur leurs rêves

qui s'engouffrent tout entier

dans le flux des légendes

nous commanderons sans partage

à l'éclosion des splendeurs

depuis nos mains cadenassées de mystères

va-t-en va-t-en va-t-en lune

nous l'exigerons passionnément

replie-toi devant notre force insoupçonnable

et l'avidité de nos bouches

replie-toi sans tarder sur ton intégralité visible

et la lune maugréante de partir toute penaude

pour tomber en rideau jusqu'à devenir

liseré pâlichon simple fente incurvée

de la même façon nous ferons

irrésistiblement obéir le soleil

comme un doux chien docile

qu'il en vienne à se coucher sans broncher

sur le tapis moelleux de son horizon bas

Allez allez allez va va va va !

et il ira ! oui il ira...!!!

presque content de s'éclipser

devant notre infinie suprématie

nous dirigerons tout de l'élévation des vagues

en chefs d'orchestre pointilleux

en mesure ! en mesure ! en mesure !

dressez-vous bougresses alanguies !

jaillissez en cadence sur la roche apathique

faites tournoyer vos embruns récursifs

woufff...! woufff...! woufff...!

nous mimerons la Ola à vos pieds

dans des gestes de patauge et des langues inconnues

et contre toute attente elles débouleront voraces

comme des fauves domptées

par nos cris de friandises !

aux plus belles heures thaumaturges

nous ferons même

apparaître l'embellie des couleurs

discernables à l'envi entre pluie et lumière

dans des ponts éclatants de reflets

plus encore sous l'autorité fusionnelle de nos dermes

tous les oiseaux pressés du matin

réinvestiront à notre demande leurs forêts préférées

dans des tourbillons d'allégeances

aux effervescences nuptiales...!

nous n'aurons aucune limites

à infléchir toutes les monotonies de la réalité

ni enfreindre

inspirés vaniteux seuls au monde

l'harmonie intangible des lois éternelles...



jean-marc frelier 06/09/2016 (ev)

“ Poèmes imaginaires “

copyright exclusif

Dédicace : M. Arthur Rimbaud

Report this text