Tristheureuse

euterpe

Je découvre une ambiguïté sentimentale.
Je suis heureuse. Par toi .
Je suis triste. Sans toi sous mon toit.
Des frissons de désirs bousculent mon mental.
Des envies de plaisirs envahissent mon corps.
J'en suis heureuse .
Quatre-vingts heures ont fui depuis ce dîner.
Cela me rend triste. J'ai toujours faim.
Délicieuses, ces énormes gambas dégustées à tes doigts.
Maître-queux pour nous, tu as été.
Lorsque tes doigts m'ont frôlée en arabesques érotiques,
Mon amie de cœur est devenue pile électrique !
Le vin blanc nous transporta dans une douce ivresse.
Tu en abusas, mais j'avais encore soif.
Lorsque tu goûtas ta succulente mousse au chocolat
sur mes seins tendus, à la lueur des bougies,
tu m'entraînas dans des frémissements infinis.
J'en demeure profondément heureuse.
Report this text