Tu m'horripiles.

oriana

Dégage et pose tes mains pleines de sang, après ce couteau, sur ton copain. T'as pas de vrais amis. Je te hais. Tu mens à tous. Les pierres t'ont faites du bien? J'aurai aimé que tu n'en reçoives pas.

Toi qui te prends pour un animal fantastique,

Tu possèdes juste ton rire sarcastique,

Je te hais, tu me dis que je t'ai fais faire des conneries,

Alors que toute ta vie se résume à cela, de quoi me parles-tu, sale erreur de la vie ?


Oui, moi aussi j'ai fais des fautes.

Mais je vois pas d'intérêt à les rejeter sur les autres.

C'est en faisant ça que tu deviens infamie,

J'y peux rien, sale gamine, si ta mère est barge et qu'elle ne te laisse pas la joie de vie.


Je te hais, je te hais, je te hais.

Tombe encore amoureuse d'un physique, enlace, embrasse.

J'y peux rien si c'est toi la pétasse.

Moi je ne crache que ce que je prouve, après toutes les horreurs que tu m'as dites, j'espère que ces quelques phrases te remettront les idées en place, fiche-moi la paix.


Sale gamine aux cheveux noirs comme la mort, tu as avoué à tes amis que tu es suicidaire? Et celui que tu tiens dans tes bras est-il en sécurité?

Tu as tous les défauts et tu prétends tendre les mains quand une personne est blessée?

Mes ailes tu me les as arrachées, tu as tout eu de moi et tu continues de mettre tes sales pattes dégueulasses autour de moi, on est bien loin de ce que tu appelais idylle.

Tu m'horripiles.

Report this text