Un cocon.

cryst-harrmony

Mes recherches et aspirations sont toutes guidées par cette vision récurrente. Celle d'un cocon niché au sommet d'un bâtiment haut de plusieurs étages, surplombant une ville encore plongée dans la torpeur du petit matin. Au seul franchissement du seuil de la porte vitrée de l'immeuble, fermé et donc protégé des nuances extérieures, l'atmosphère parait privilégiée. Ce sentiment est d'ailleurs renforcé au moment où l'on s'engouffre dans un corridor confiné dévoilant une petite cour intérieure arborée. Après avoir pu bénéficier d'une ascension rapide et sans efforts de plusieurs étages grâce à l'ascenseur, nous voilà finalement arrivés à destination. Parvenus sur le perron de la porte, il nous tarde d'écouter le cliquetis de la clé, signal du commencement de la découverte immobilière.

L'entrée dans ce logement se fait alors tout en douceur en arrivant dans un petit couloir, certes lumineux mais ne laissant de prime abord rien présager quant au potentiel époustouflant de l'appartement. Par la suite, l'arrivée dans la pièce principale est alors perçue comme un mirage. Cet espace clair, vaste, cerné par d'imposantes baies vitrées est inondé d'une lumière enivrante. L'impression d'ouverture vers l'extérieur nous donne la sensation de faire partie intégrante de la cité endormie tout en nous offrant la protection chaleureuse et apaisante d'un foyer.

Les longues journées d'hiver pourraient être ponctuées par la concoction de petits plats dans la cuisine déjà totalement équipée, mais également ouverte sur la pièce à vivre et permettant ainsi le partage avec les convives. La chambre principale est quant à elle dotée d'une surface généreuse pouvant constituer un espace de nuit confortable pour accueillir en son sein un lit imposant ainsi qu'un dressing. De plus, la salle d'eau attenante à cette chambre semble constituer un véritable espace de détente équipé d'une douche à l'italienne et bénéficiant d'une décoration neutre et épurée. Enfin, les deux autres chambres de l'appartement, lumineuses elles aussi, seraient idéales pour y installer soit un bureau soit une chambre d'enfant.

Cependant, le clou du spectacle réside dans la présence d'une terrasse donnant accès sur l'imposante pièce à vivre ainsi qu'à la chambre parentale. Cet atout supplémentaire permet à notre esprit de fourmiller de scénarios quant à son utilisation, au cours de diners entre amis lors de chaudes soirées d'été ou d'un petit déjeuner en extérieur durant le week-end.

Quand fut alors venu la fin de la visite et le moment de repartir de ce lieu, deux sentiments contradictoires nous assaillirent; d'un côté la joie d'avoir trouvé une pépite répondant à nos attentes, mais de l'autre, l'appréhension de voir ce bien rare nous échapper et être de par le fait, contraints d'écrire une page de notre vie autre part que dans ce logement pourtant si parfait à nos yeux.

Report this text