Été, bel été

Djamel Cheniki

Saluant un printemps lourd de tristesse

En timide partance vers d'autres terres

L'été qui s'installe de toute sa noblesse

Exhibe triomphant ses chaudes lumières

***

A la vue de la mer les regards s'apaisent

Et se promettent déjà une saine baignade

Où à l'ombre d'un rocher ils déssinent à leur aise

Les contours incertains d'une nouvelle escapade

Report this text