Un mariage.

junon

Un mariage ( j'aime pas les mariages ... ):
Cet après-midi, je suis allée au bourg voisin acheter des cartes postales pour ma fille partie en vacances en Bretagne. On se téléphone bien sûr, mais le plaisir de l'écriture sur papier, c'est encore autre chose. Et plus encore le plaisir de recevoir du courrier. A l'ère du sms et du mail omniprésent, on l'oublie un peu... Mais  ouvrir sa boîte, et trouver un enveloppe avec votre nom dessus, écrite tout spécialement à votre attention... C'est toujours un peu magique.

Et voilà que sur la montée de l'avenue principale (si, si, nous avons une avenue, absolument madame,  et même une cathédrale , rien que ça...), voilà donc que je me retrouve coincée dans un embouteillage... Oui, un embouteillage, ici !! Alors là, je proteste tout de suite... Je veux bien vivre au trou du cul du monde, n'avoir qu'un cinéma à portée de main, pas beaucoup plus de choix en matière de restaurants qu'en matière de sorties culturelles, mais à minima, la contrepartie de tout ça, c'est que je ne dois pas me retrouver coincée dans un bouchon! Comme nous sommes tout de même civilisés, et relativement patients (mais il ne faut pas exagérer hein !), toutes les voitures présentes se sont donc retrouvées à attendre tranquillement que tout cela se décoince. Enfin, tranquillement, façon de parler... Ma voiture était bloquée au soleil, et ici, le soleil en Juillet, ça ne plaisante pas.                                              
On imagine toujours dix bonnes raisons à un arrêt inexpliqué de la circulation lorsque l'on se trouve trop loin pour en voir de ses yeux la cause réelle: l'accrochage, le créneau infernal du conducteur débutant ou finissant (oui, au deux extrémités d'une vie d'homme, les créneaux prennent rapidement des proportions dantesques, dignes des douze travaux d'hercule), le camion de livraison méprisant des obligations et occupations d'autrui... L'imagination galope aussi parfois plus loin, on peut envisager l'atterrissage d'un engin volant au beau milieu de la rue (nous avons des montgolfières dans le coin), la traversée d'une colonie de tortues en vadrouille, un pique-nique improvisé au beau milieu du passage clouté...
Lorsque nous redémarrons enfin, je ne vois rien sur le moment qui explique ce temps d'attente imprévu, jusqu'à passer devant la cathédrale précédemment évoquée... Et là, je me retrouve soudain au milieu d'un envol de cœurs, cernée de promesses d'amour sur papier de soie, roses, blanches, éphémères, plus légères que des bulles de savon,  emportées en long rubans capricieux par le mistral qui souffle guilleret depuis ce matin.
La voiture noire toute enrubannée et fleurie attend encore les amoureux sur le parvis, quelques invités endimanchés aussi, coincés dans des tailleurs ou des costumes qui les gênent vaguement aux entournures.  Ouhlà, c'est du vrai, du lourd, le mariage devant monsieur le curé, toute la famille réunie (y compris la tante Agathe que l'on ne voit jamais au grand jamais le reste de temps, vu que personne ne peut la saquer), les demoiselles d'honneur pour tenir la traîne, le cortège de voitures klaxons hurlants, la sauterie pour deux cent personnes, le discours fumeux du témoin, le DJ avec ses tubes des années 80, la pièce montée, la mère de la mariée débordante de fierté, les cousins beurrés comme des p'tits lus à 2 heures du matin. Le mariage en bonne et due forme dont rêve toute jeune fille digne de ce nom (même si elle ne vous le dit pas, croyez-moi, elle en a rêvé, au moins une fois).
 J'aime pas les mariages...

  • La très, très subtile arithmétique des élans du coeur...oui, Seb...

    Pour ce qui est de la marâtre, c'est encore pire si c'est la marâtre à 2h du mat' beurrée comme un p'tit lu, encore plus que les cousins! Un coup à demander le divorce dès le lendemain matin...

    · Ago almost 9 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • ... nous voilà donc d'accord... et merci aussi. :))

    · Ago almost 9 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • Un texte qui commence et se termine par "j'aime pas les mariages", j'approuve, tout comme l'écriture entre les deux.

    · Ago almost 9 years ·
    Pinguin panneau

    atrabilaire

  • Merci, merci.
    Pour ce qui est de partager, je ne suis pas trop du genre à recommander mes propres productions à autrui :)... disons que je n'ose pas...

    Et pour te répondre Laurent, oui, les paradoxes, ça me connait... ;-)

    · Ago almost 9 years ·
    Jos phine nb 7 orig

    junon

  • Junon symbolise pourtant le mariage, précisément... Intéressant paradoxe ;-)

    · Ago almost 9 years ·
    Lo new york

    riatto

Report this text