Un rien

lune-noire

" Et même s'il fallait sauter dans le vide pour te retrouver, j'irais la tête la première.. "

Je rêve encore dans les nuits noires.

Je te vois encore dans le miroir.

Même s'il est tard, je pense, le soir.

Je sais plus la route, mon âme est noire.


La lumière du matin me brûle encore,

Je cherche des mains, ton corps, encore.

Je me reconnais plus dans ce décor, 

Je suis possédée par tant d'efforts.


Je ferme les rideaux, je pleure, c'est beau

Je peux plus rien faire, quand j'en fais trop.

A travers tes yeux je voyais ma peau,

Au travers des miens, "nous" ça sonne faux.


Je sens la chaleur revenir, enfin.

J'espère encore après-demain.

Je veux ton amour sans bruit, sans fin.

Je veux pas courir après un rien.

  • L auteur ( poétesse ?) Veut l amour mais il n est pas clair ce qu elle offre en échange au moins de tourner la sentence de l amour gratuit à son avantage presumé?

    · Ago over 5 years ·
    Default user

    orphe1

  • Il y a quelque chose de finement baroque mais surtout d'irrémédiable dans cet absolutisme pour l'autre que vous decrivez. Aimer à corps perdu c'est effectivement comme vouloir se jeter dans le vide façon Jeanne Hébuterne pour le/la rejoindre coute que coute quand on sait que ce n'est pas pour rien. Un postula courageux dans une époque où l'amour exclusif soit tombe en désuétude soit est sacrifié pour systématiquement se sauvegarder.

    · Ago over 5 years ·
    Img 20210803 205753

    enzogrimaldi7

Report this text