Un virus trop ambitieux

sylvie_tellor

Covid, ou le petit virus voyageur

Il était un petit virus prénommé Covid, qui naquit dans la famille Corona en Chine fin 2019, loin, bien loin de nos contrées occidentales.

Corona grandissait en allant infecter le corps des êtres humains. Il commença par un, puis deux, puis dix…puis des milliers, et des centaines de milliers… Corona n'était pas méchant mais parfois, il tuait. Il n'y pouvait rien, il était si fripon que certains humains n'arrivaient pas à lui résister. Ils succombaient.

Ce qu'il voulait, Corona, c'était juste devenir roi. Le roi des virus ! Pour y parvenir, il avait encore un long chemin à parcourir. Alors il se mit à voyager, loin, loin… Malgré lui, il fît régner la terreur partout où il passait.

Le pauvre petit Corona s'attira même une armée de méchants humains venus lui mettre des bâtons dans les roues. Les mains étaient lavées, désinfectées, relavées. Les bouches étaient cachées, les yeux protégés dans les hôpitaux – le lieu où il se développait le mieux mais aussi celui on l'on semblait lui vouloir le plus de mal. Les corps s'éloignaient les uns des autres, ils restaient confinés entre quatre murs. C'était clair, on essayait de lui faire barrage. Heureusement, il parvenait tout de même à se faufiler d'un corps à l'autre grâce à quelques postillons. On essayait aussi des médicaments pour l'affaiblir. Là aussi, il s'en sortait plutôt bien, aucun ne parvenait à le réduire en miettes.

Mais ce que Corona n'avait pas compris, c'est qu'il n'était et ne deviendrait jamais assez puissant pour être roi. Il ne la gagnerait pas cette guerre, la quête du pouvoir était vaine !

D'abord, les êtres humains ne le laisseraient jamais faire, ils étaient plus forts que lui. Ils étaient des milliards, tandis que lui était seul. Ils finiraient par trouver un vaccin qui risquait de l'anéantir pour de bon. Et puis, des virus, il y en avait de bien plus redoutables que lui. Ebola, Sida, Influenza,… Toute une famille de « A », comme lui, qui s'accrochait au pouvoir et le ratatinerait plutôt que de lui céder un pouce de terrain.

Lorsque Covid Corona réalisa tout cela et qu'il se rendit compte du désastre qu'il avait déjà causé, il décida de tout arrêter. Il quitta un à un les corps qu'il avait investis pour les laisser en paix. Rien ne servait de les infecter encore puisqu'au bout du compte, il ne serait pas roi. Il avait pêcher par vanité, pour qui avait-il voulu se prendre ? Finalement, c'était très bien de n'être qu'un tout petit virus parmi tant d'autres. Maintenant qu'il ne faisait plus de mal, on ne cherchait plus à lui nuire.

Et il vécut très heureux ainsi…sans plus jamais refaire parler de lui.

Report this text