Une fin à la Shakespeare ? (Tinder)

jenna

Roméo et... ?

Je lui ai fait part d'une petite pirouette pour qu'il mette un frein à ses tentatives d'entrer en contact avec moi...

Je lui ai dit que je n'étais pas célibataire. Alors que c'était faux.

Il est alors allé sur Tinder, trouver évidemment une autre, qui, comme moi, possède les mêmes caractéristiques physiques, les yeux clairs, les cheveux blonds, le sourire large... Mais pas la même passion artistique... L'artiste, c'est moi.

Et lorsque je me suis aventurée sur le compte Instagram de Monsieur, la douleur et le choc furent bien plus violents que je ne le croyais...

Les voir, eux deux, tout sourire... Moi qui était à sa place avant... Je me souviens de ces soirs où il rentrait à la maison et que je l'embrassais avec passion et le serrais fort dans mes bras.

Alors que j'avais menti pour qu'il me lâche,

Je me suis sentie trahie, humiliée, trompée,

Mal aimée, ringarde, honteuse...

Seule.

J'ai fait n'importe quoi. Couru les plaines, arraché les feuilles, hurler à la mort...

Mais la douleur était toujours là.

Je pleurais, pleurais, pleurais.

Et, moi qui croyais avoir fait mon deuil, je m'interrogeais une nouvelle fois sur l'existence de l'amour au fond de mon être.

J'ai téléchargé l'application Tinder à mon tour et j'ai commencé à matcher et chatter.

La différence est que, lui, semble avoir trouvé l'amour.

Pas moi.


L'artiste, c'est moi.

Et je pleure.


  • suis moi, je te fuis
    fuis moi, je te suis..
    et vice versa..
    on désire ce qu'on n'a pas..
    on se lasse de ce que l'on a..
    c'est le tourbillon de la vie..

    · Ago 2 months ·
    Tumblr odycnsxoax1v8ungdo1 500

    michellelepoulain

  • Un drôle d'univers dans lequel vous vivez.
    L'amour n'est pas virtuel, celui qui clique sur une autre photo ou se laisse berner par quelque baratin de trois paragraphes ne vous mérite pas.
    Etant seul, je ne connais pas toutes ces combines, mais je préfère être seul et peinard que de me plier à toutes ces conneries.
    Ne soyez pas l'esclave de votre physique, pardon d'être intrusif, et sachez que je hais les donneurs de leçons.
    Soyez fière de vous, Hollywood n'existe que pour ceux qui s'entêtent, l'important est de vivre, et pas d'attendre.
    Si je n'ai dit que des conneries, faites-le moi savoir, il y a bien longtemps que je n'ai connu que des lendemains qui déchantent, ça ne m'empêche pas d'être heureux aujourd'hui.

    · Ago 2 months ·
    Lwlavatar

    Christophe Hulé

Report this text