Une grève magique

flopoupou

Célibataire jusqu'au bout des ongles, Sasha se dirigeait prestement vers le métro. Elle jura lorsqu'elle s'aperçut que la station était fermée. Prendre le bus dans Paris, quelle plaie !


Elle se dirigea alors vers la station de bus, de mauvaise humeur. Quand celui-ci arriva, elle se rua sur une place libre. Quelques arrêts plus tard, un homme monta à bord. Il n'était ni beau, ni déplaisant; mais, en un seul regard, il envoûta Sasha qui remercia la magie des grèves du métro.

Report this text