Vampire Startup

gladvie

Un startuper vampire parie sur notre avenir.

Je suis un vampire urbain. Sans métaphore, je suis un vampire, la créature fantastique buveuse de sang luminophobe. Je vis à Paris depuis Lutèce, sans dater d’Hérode, ça fait un bail.

Pour ceux qui partagent ma condition (de vampire pour les retardataires) la proximité n’est pas un sujet central. Nous sommes plutôt froids, nous dormons dans des cercueils et vivons éternellement, caractéristiques qui - il faut le dire - ne favorisent pas le contact. C’est pourquoi certains d’entre nous se plaisent à retrouver un peu de chaleur par procuration, dans l’observation des humains et des brefs frétillements qui agitent leur courte vie. Décelant là une opportunité, j’ai monté ce que l’on appelle chez les vivants une “startup”. Baptisée WatSnext, elle propose à mes semblables de prendre des paris sur l’avenir de l’humanité. J’ai donc mis en place un peu partout dans le monde des clubs de membres où l’on se réunit autour d’un bon verre pour débattre de l’avenir avant de miser grâce à une plateforme conçue à cet effet.

Dernier sujet en date, “Quel avenir pour l’animal politique ? Les nouvelles proximités urbaines”. Suite au succès important de cette session, je propose d’en partager ici quelques éléments saillants.

Girouettes. Nous sommes nombreux à prédire un affaiblissement de l’automobile, et donc une reconfiguration de l’espace urbain. Densité, pollution, engorgement, coût, vous commencez à comprendre que la lubie du XXè siècle va devoir s’adapter. Après tout, vous risquez de réapprendre à vous rencontrer, en sortant de l’habitacle intime de votre voiture. Dans les commerces de proximité sur lesquels beaucoup d’entre nous ont parié, d’autant plus que de nouvelles façons de consommer - on le verra plus tard - vont sans doute vous rapprocher. Nouvelles proximités dans les transports également, ou le contact omniprésent perd souvent son aspect positif. Quel plaisir pour nous d’observer l’étrange ballet des voyageurs, de tendresse, bousculades, palpages, dérobages, conflits, politesses et impolitesses. Dans le futur vous ferez sans doute ce que vous avez toujours fait, réinventer tous les quarts de siècle les grands principes du design de manière très cérébrale, puis finir par vous aglutiner les uns contre les autres, parce que vous tenez à votre chaleur. Finalement on vous promet du petit commerce et des tramways bondés. C’est ce qui arrive lorsque l’on vit vraiment vieux, le temps devient cyclique.

Deuxième grande tendance chez les bookmakers aux dents longues, l’explosion des valeurs de l’écologie. Nous ne parlons pas là des “écolos”, mais des Valeurs de l’Ecologie, avec toutes les majuscules nécéssaires. Et nous ne pensons pas non plus que vous allez tous devenir gentils et respectueux (ça c’est les “écolos” sans majuscules), nous pensons que vous allez être obligés, et que cela va vous rapprocher. Regardons les choses en face, la gestion que vous faites de la planète qui vous sert de vaisseau - nous également, mais nous sommes une minorité opprimée s’il vous plait - est calamiteuse. Ressources naturelles, financiarisation des échanges, fracture sociale et mauvaise distribution des richesses, on peut dire que vous vous êtes donnés. Quoi qu’il en soit vous êtes en train de comprendre qu’il va falloir faire plus avec moins, ce qui implique de travailler un peu en équipe, vous me voyez venir… Nous pensons à un futur plus collaboratif, et donc une myriade de nouvelles proximités quotidiennes. Lorsque l’on partage une voiture, lorsque l’on dort chez des inconnus, la confiance refait son entrée dans les échanges humains. Une belle opportunité pour les gens de notre espèce par ailleurs, je sens que le siphonnage d’hôte Airbnb va faire fureur.

On en vient au troisième cheval gagnant, le liant et le paradoxe, internet. Outil d’une proximité intermédiée et grand connecteur de notre siècle, internet est devenu le point de contact n°1 tout en permettant un isolement inédit. Nous pensons qu’il continuera à être un incroyable facilitateur et à infiltrer tous les pans de la société tout en améliorant très largement la communication sur les sujets que nous avons déjà abordé. Mais nous voyons aussi un outil si puissant qu’il rend obsolète toute une partie de vos anciennes proximités, toute une partie de vos déplacements et de vos échanges directs.

Nous pensons que l’un des enjeux principaux se trouve ici. Vous avez créé un superbe outil qui vous ouvre des possibilités inédites. Mais d’un autre côté nous sommes assez sereins sur le fait que vous allez utiliser cet outil pour créer des monstres et salir votre propre intelligence. Je n’avais pas créé ma startup à l’époque de Pierre et Marie Curie, mais ils ne me contrediront pas !

En tant que digne représentant de mon espèce, je ne pouvais tout de même pas vous laisser sur une note optimiste, mais dans le fond je vous envie. Les vampires ne sont pas très calins et couchsurfing, et ça fait mille ans que ça me manque…

  • Les vampires sont cruellement optimistes ! Je me sens bien de parier avec un vampire, mais l'immortalité lui donnera toujours raison, aussi erronée soit son analyse.
    Ma foi, texte sympathique, même si le pari 1 et le pari 3 auraient du faire un peu plus preuve d'une relation de cause à effet. Pour ce qui est du pari 2 c'est un peu vieillot, le lean et la supply chain sont d'ores et déjà les courant majeures de l'industrie, bien qu'ils ne se soient jamais revendiqué écolo.

    · Ago over 10 years ·
    Default user

    jep-heretik

  • Génial de bout en bout ! "Quel avenir pour l'animal politique ?", c'est une vraie question. Ton texte est bien mené, original, et la réflexion autour du concept très galvaudé d'écologie me plaît. Merci pour ces lignes :)

    · Ago over 10 years ·
    1769087351450 iaymvv16 l

    luz-and-melancholy

    • Wow, merci !

      · Ago over 10 years ·
      Avatar psy

      gladvie

Report this text