Vert bohème

mamzelle-carabistouille

Pieds nus foulant l'herbe perlée d'eau

Nous longeons la loire;

Un frêle esquif

reminiscence d'un autre siècle

dresse fièremnent son mât;

Les roches frissonnent de mousse verte,

Le vent affole les herbes;

Nos pas saltimbanques

empruntent un chemin sans nom,

Instant de bonheur éphémère

au goût d'éternel.

Report this text