We are monsters - Chapitre 14

Alicia Lo

Ses mots résonnent dans ma tête et je peux encore sentir ses lèvres chaudes contre ma joue. La douceur de ce geste m'a vraiment marqué bien plus que n'importe quel baiser enflammé.

***

La journée de cours est longue, vivement le week-end. Les cours sont vraiment chiants. Je n'ai jamais aimée l'école, je fais juste le nécessaire, rien de plus.

En cours de philo, nous travaillons à nouveau en binôme sur le même projet. Je me retrouve donc avec Théo. Il est calme et ne parle pas des événements de la veille ce que j'apprécie énormément.

"Plus que la conclusion et on a fini." M'informe-t-il sans émotion.

Ça ne me dérange pas. Je préfère largement qu'il arrête ses plans de drague farfelus. Mais je ne peux pas arrêter de me demander si je l'ai vexé. S'il m'en veut. Après tout, je l'ai planté en pleine action. J'ai beau ne pas l'apprécier plus que ça et être gênée de ce qu'il s'est passé hier, ne pas savoir ce qu'il pense me perturbe.

"Tu penses qu'on va avoir une bonne note?" L'ai-je interrogé en tentant de le faire parler d'avantage.

"Plus de quinze." Dit-il sûr de lui.

Je m'étouffe en entendant sa réponse.

"Quoi?!"

Il me regarde et un petit sourire se dessine sur le coin de ses lèvres.

"Je suis performant dans tous les domaines." Se vante-t-il sans me quitter des yeux.

La gêne me gagne et je rompe instantanément cet échange de regards.

Le cours se fini et je reprends ma place. Lorsque je me retourne sur lui, il ne me regarde pas. Il est vraiment vexé alors? Pourquoi m'avoir sourit s'il m'en veut? Pourquoi tout ça me rend dingue? Sors de mes pensées.

À la pause Emma s'absente encore. Est-ce qu'elle va bien? Est-ce que je devrais aller vers elle? Je l'aime bien. Il faut que je lui demande si elle va bien.

Elle revient en cours juste au moment où les cours reprennent. Je me pince les lèvres. Il m'est impossible de me concentrer sur les mots du professeur. Trop de questions tournent dans ma tête.

À la fin des cours, elle se dépêche de ranger ses affaires et elle sort la première. Je lui cours après dans les couloirs bondés mais je n'arrive à la rattraper qu'une fois sortie du bâtiment.

Alors que je tend le bras pour l'arrêter, une voix que je connais trop bien m'interpelle et mon coeur cesse de battre pendant un court instant. La surprise est telle que je reste bloquée. C'est alors qu'elle se place face à moi.

"Ma chérie, tu m'as tellement manqué !" Me dit-elle avec soulagement en ouvrant ses bras et en s'avançant dangereusement de moi.

Je me recule violemment comme pour fuir la peste.

"Ne m'approche pas." Dis-je froidement à ma mère.

Son visage se ferme avant qu'elle ne reprenne.

"Mon coeur... C'est ton père qui t'a monté contre moi. Ne l'écoute pas, je suis ta mère. Rentre avec moi."

La colère monte en moi. Comment peut-elle dire de telles conneries?

"Papa n'a rien à voir là dedans. Je t'ai fuis parce que je te déteste. Alors va t'en et ne cherche plus à me voir." Ai-je articulé avec colère.

Ses sourcils se froncent.

"Calme-toi. Tu n'es pas dans ton état normal. Qu'est-ce que tu as pris?" Me demande-t-elle avec autorité.

Ses propos n'ont fait qu'un tour dans ma tête. Une vague de colère incontrôlable monte en moi. Ma main se lève, je ne me contrôle plus et j'ai vraiment envie de lui faire mal pour qu'elle se taise.

Alors que je m'apprête à la gifler, une main forte attrape mon poignet.

Report this text