We are monsters - Chapitre 19

Alicia Lo

C'est la troisième boutique dans laquelle Brigitte m'emmène. Comme dans les autres boutiques, elle fait le tour et me donnent plusieurs robes afin qu'on aillent les essayer.

Il faut la voir se dandiner dans les rayons, elle a un air très sérieux. Une vraie pro. Elle me fait rire.

"Aller on va essayer !"

Je ris en la suivant.

Au final, je sors de la boutique en ayant acheter une petite robe noire à dentelle. Merci Brigitte. Quant à elle, elle sort avec la fameuse robe bordeau au décolté sexy.

Nous rions ensemble lorsque Brigitte s'arrête net. Je ne comprends pas tout de suite et je la dévisage.

"Regarde, Emma est là-bas." M'informe-t-elle en me montrant une direction du doigt.

En suivant la trajectoire, je suis stupéfaite de voir Emma qui n'a pas l'air très bien. Elle porte une jogging avec un sweat et ses cheveux ne sont pas coiffés.

"Tu crois qu'on devrait aller la voir?" Ai-je interrogé Brigitte.

"Bien sûr qu'on va la voir." Me répond-t-elle déterminée en partant vers l'intéressée d'un pas assuré.

Quand Emma nous reconnaît, ses  joues deviennent roses. Mon coeur manque un battement lorsque je m'aperçois que ses yeux sont cernés comme si elle n'avait pas dormir de la nuit.

"Ça va Emma?" Me suis-je empressée de lui demander profondément choquée de son état.

Elle esquisse un immense sourire.

"Ouais ! Je suis juste un peu malade mais ça va !" Dit-elle avec peu de conviction.

Brigitte s'énerve face à ce mensonge.

"Arrête de mentir Emma ! C'est encore de sa faute? Tu lui as reparlé? Vous vous êtes remis ensemble?" Hausse le ton Brigitte.

Je reste en retrait parce que je ne comprends pas de qui elle parle.

"Non... Enfin oui, mais c'est différent cette fois." Argumente la petite brune.

Brigitte lève les yeux au ciel.

"C'est pas possible ! Est-ce qu'il faut que je te rappelle toutes les disputes que tu as eu avec tes parents à cause de ce con? Est-ce qu'il faut que je te rappelle à quel point c'est un connard?" S'énerve-t-elle.

Emma est au bord des larmes. Je voudrais calmer le jeu mais je n'ai pas d'arguments.

"Je l'aime Brigitte." S'étouffe-t-elle dans un sanglot.

S'en est trop pour moi, je prends Emma dans mes bras et je la serre fort contre moi. Elle en fait de même.

"Regarde ce qu'il fait de toi..." S'adoucit Brigitte.

Emma est en sanglots et je ne sais pas comment la réconforter.

"Bon viens, on en parle devant un café." Intervient Brigitte.

***

"Tu es en train de me dire que tes parents t'ont mise dehors à cause de ce gars et qu'il t'héberge chez lui? Et tu ne nous en as même pas parler? T'es pas sérieuse." S'offusque Brigitte.

Je reste silencieuse devant mon chocolat chaud et j'écoute la conversation avec attention.

"En tout cas il est hors de question que tu restes chez lui ! Dès ce soir tu viens chez moi !" Ordonne-t-elle à Emma.

Cette dernière ne se laisse pas prier et accepte volontier. Pourquoi vouloir partir aussi vite de chez l'homme qu'elle "aime"?

"Tu peux aussi venir chez moi si tu veux !" Ai-je proposé en toute innocence.

Cette idée m'enthousiasme. Emma a besoin d'un endroit où se loger et je suis toujours toute seule chez moi. Cette solution pourrait nous arranger toutes les deux.

Emma me lance un regard qui semble retrouver espoir.

"Vous voulez avoir une garde partagée?" Se moque-t-elle.

Nous rions toutes les trois de bon coeur. Ça fait du bien de retrouver la Emma blagueuse.

"Et je suis sûre qu'on ne sera pas les seule à réclamer ta compagnie !" Déclare Brigitte en levant son café.

Nous rions à nouveau. L'atmosphère est redevenue agréable. Ma main va chercher celle d'Emma. Elle la serre fort alors je comprends que ce qu'elle vit en ce moment doit être très dur mais elle peut compter sur nous.

***

La tête encore remplie des blagues de Brigitte et Emma, mes lèvres en sourient encore quand je me dirige vers la porte de chez moi.

Je m'arrête instantanément lorsque je vois ma mère sur le palier.


Report this text