World Wild War - Bienvenue à Salisbury

rena-circa-le-blanc

12 Janvier 2012 - Une main sur un Livre

Dans la neige, au milieu de la lande immense qui s'étend sur des kilomètres, un homme vient d'arrêter sa voiture... Elle n'a plus d'essence. Il regarde la lande et soupire, appuyé sur le capot de sa voiture. il se demande ce qu'il va bien pouvoir faire. Il est sans doute loin de toute trace de vie, dans cette si belle Angleterre, et il n'a même pas l'occasion de pouvoir la savourer...
Il appelle la dépanneuse. Heureusement, les garagistes ne sont pas en vacances et l'un d'entre eux arrivera bientôt, le temps de faire la route jusqu'à l'endroit où il se trouve. Alors soit, il n'a qu'à jouer à son passe-temps favori. Trouver quelque chose dans la neige. Il a toujours eu ce don, il a toujours aimé s'en servir ; trouver les objets perdus, c'est son gros délire personnel. Jamais il n'a fait ça face aux gens depuis la dernière conquête qui a fui devant cette aptitude extra-ordinaire.
Il tourne le doigt dans les airs, il a l'apparence d'un fou comme ça, mais ça l'aide à se concentrer... et il trouve...

quelque chose se trouve dans la neige, non loin de lui... Quelque chose qui ressemble à un livre. Il le sait. A quelques mètres de lui.
Il s'avance vers l'objet caché par la neige, et il n'a qu'à gratter un peu et trouve la couverture de cette chose étrange. Il pose la main dessus, il retire l'objet de la neige, le frappe plusieurs fois contre la paume de son autre main pour enlever la neige. On distingue sur la couverture la première et les deux dernières lettres du titre.
"I" pour première lettre. "ON" pour dernières lettres. il ignore pourquoi, mais il a comme l'impression que c'était une erreur. Il doit s'en débarrasser. Il a l'intuition pour ce genre de choses aussi. Il sait. C'est tout. Allez savoir si c'est un don ou... une malédiction.

La dépanneuse arrive.

04 Aout 2012 - la Marque se Transmet

Il s'est installé dans le petit village de Salisbury. Le village était non loin finalement, c'est pourquoi la dépanneuse a mis si peu de temps à arriver, il y a six mois. Le temps est passé tellement vite, la neige a laissé place aux herbes vertes typiques des lieux hantés par les pluies battantes, qui ont été remplacées par certaines places jaunies par le vent et le soleil chaud. L'homme s'est installé ici. Il n'a pas compris pourquoi ni comment. Son intuition, encore une fois, sans doute.
Et il a laissé le livre, livre précieusement protégé sous son lit, livre enfermé dans une boite bleue, dont le couvercle est cadenassé. Sous sa surveillance. Jusqu'à aujourd'hui. Où une petite brocante a lieu. Où il a rencontré une vieille dame d'ici. Qui lui a parlé de vieilles légendes sur Stonehenge. A qui il a dévoilé son secret. Elle savait, elle aussi. Elle lui a proposé de le garder pour lui. Étrange, car il a eu le sentiment qu'il devait le lui confier. Il le DEVAIT. Alors il l'a conviée à venir chez lui le prendre. Et elle est venue. Elle a récupéré le livre.

Il regarde la route. Elle paraît si différente à présent que la neige a disparu. L'endroit exact où il a trouvé le livre. Rien n'y est creusé. Comme si, il y a six mois, quelqu'un l'avait délibérément posé ici, pour qu'il le trouve, LUI. Il sourit. C'est si loin, ça aussi. Et pourtant, il a l'impression que c'était hier.
Alors il appuie sur l'accélérateur, repousse le frein à main, et la voiture obéit aux ordres, brave comme elle est. En face, un camion. Il ne l'a même pas vu. Il se souvient encore du livre, dont il a enlevé toute la neige, il se souvient du moment où il l'a posé dans la boite, de tous ces instants où il a cherché la meilleure cachette dans sa nouvelle demeure à Salisbury où le mettre... Il se souvient de l'instant où il a pensé que s'il le mettait sous le lit, il saurait que l'objet serait en sécurité. Il se souvient de l'instant où il l'a ressorti de la boite pour le présenter à la vieille. L'instant où elle a reconnu le titre : "INCANTICON". Elle l'appelait le Livre de l'Étrange. Il se souvient avoir dit à la vieille dame qu'il devait quitter la ville aussi vite que possible. Il le DEVAIT.

Il n'a même pas eu le temps d'assimiler le rapprochement des deux véhicules. Sans doute pas eu le temps de comprendre non plus le choc. Il est déjà mort. Sa voiture est fracassée sur la route. Et le camion, couché sur le côté.

21 Décembre 2012 - La Prophétie se réalise enfin...

Depuis qu'il est arrivé le 20 pour fêter Thanskgiving avec sa grand-mère, le petit garçon sent qu'il va se passer quelque chose ici. Il ne sait pas encore vraiment quoi, il ignore comment, mais c'est quelque chose d'important. Cela ne concerne pas le reste du monde, où paraît-il, une légende Maya va se produire... quelque chose qui semble propre à ce village de fous ! Il a toujours aimé Salisbury, mais cet endroit lui file la frousse ! C'est comme ça, il n'y peut rien. Sa grand-mère lui a interdit d'aller dans le grenier, l'endroit où il a toujours aimé aller pour jouer à ces trucs bizarres dont elle ignore tout... D'ailleurs, si elle savait, elle lui interdirait... Mais le grenier...
Elle n'a jamais interdit quoi que ce soit au petit garçon. Elle ne lui a jamais dit de ne pas faire ceci, de ne pas aller là, de ne pas regarder ça. C'est bien étrange. Sa grand-mère est étrange, de toute façon, depuis quelques temps.

Maman pense qu'il se fait des idées, que c'est juste parce qu'elle est vieille et qu'elle devient sénile. Il sait même pas ce que ça veut dire, sénile. Mais lui, il sait que c'est pas normal. sa grand-mère sait qu'il aime aller au grenier. Si elle lui a interdit d'aller ne serait-ce qu'y jeter un coup d'oeil... C'est qu'elle y a sans doute caché les cadeaux pour la fête ! Il ne croit plus au Père Noel depuis un certain temps déjà. Il ne l'a pas dit à sa famille parce qu'il sait que ça pourrait en choquer plus d'un. Savoir qu'il est un peu plus intelligent que la moyenne...
Alors, maintenant qu'il fait semblant de dormir et qu'elle a fermé la porte de sa chambre, il ouvre l'oeil, et décide d'aller au grenier. Sa curiosité naturelle le pousse à aller voir. C'est LA que se trouve la réponse à ses questions. S'il y va, ne serait-ce que pour voir les paquets entreposés sagement en attendant la soirée tant aimée des familles, sa curiosité sera enfin soulagée, et il retournera se coucher. Simplement.
Alors il ouvre la porte de sa chambre, observe à gauche, puis à droite. Monte les escaliers qui le mènent au grenier, arrive à la porte, et sort le double de la clé, qui pend à son cou. Après avoir ouvert, il entre.

Pas de cadeau. Juste... cette boite. Avec la clé, forcément laissée dans la boîte à intrus, comme l'appelle la grand-mère. Il trouve le livre. Il l'ouvre.
Des incantations. Des tas et des tas. Des trucs bizarres, comme il adore faire ici. Alors il sort tout son équipement, et à minuit, il commence à invoquer ces trucs et ces machins, il ne sait même pas si ça va se produire mais les textes qui ont été écrit avec sont si... enfin, si c'est réel, ça peut pas faire de mal !

Au contraire, le mal est fait. Au soir, les hommes ne seront plus les seuls à fouler le sol de Salisbury...

22 Décembre 2012 - Le Monde de Salisbury tourne moins rond depuis...

En seulement une journée, la ville de Salisbury n'est plus la demeure des humains. A présent, le petit garçon peut voir tout autour de la maison ces bêtes bizarres, qui se changent en hommes et en femmes, ces choses étranges qui courent après tout être vivant dans le but de le manger, et de le réduire à l'état de poussière, ces gens avec leurs dents pointues et leur rapidité particulière qui attaquent les bêtes bizarres, et ces personnes qui sont si belles et qui semblent vouloir manger la vie des autres...
Il n'aurait jamais du jouer dans le grenier. Il n'aurait jamais du y aller d'ailleurs. Il n'aurait jamais du trahir la confiance de sa grand-mère, car même s'il avait l'impression de ne pas faire de mal en récitant ces droles de poèmes, il avait l'intuition qu'il ne devait pas le faire... Il n'a juste pas écouté son instinct. Il est allé à l'encontre de son fort intérieur qui lui hurlait de fuir. Et voilà où son village en est, maintenant. A cause de lui.
Il ignore si, dans le reste du monde, c'est pareil... il s'en fiche, d'ailleurs. Il sait juste qu'il n'aurait jamais du rester là. D'autant qu'en lisant à voix haute les ordres du livre, Il s'est fait le maître, le créateur de toutes ces chimères qui envahissent désormais son monde.

Et vous, de quel clan, de quelle race ferez-vous partie ? Serez-vous pour la domination de l'être humain sur sa terre natale, ou pour l'instauration d'une nouvelle race qui imposera sa loi au reste du monde ? Faites vôtre choix !

Report this text