Ambivalence à Aix-en-Provence

maewords

Une simplicité aisée.

Déroulement d'une journée, comme les autres.

Cette odyssée débutera au pied de La Rotonde, le cœur de la ville, le point de rendez-vous des bons copains, des amoureux, l'arrêt des car, regorgeant de touristes à l'assaut de la cité. A partir de cette gigantesque fontaine, aussi belle l'été avec ses chutes d'eau que l'hiver, parsemée de décoration de Noël, plusieurs chemins s'offrent aux yeux des curieux. Aujourd'hui ce sera Le cours Mirabeau. Cet ample cours de pavés, où il fait bon de se promener. Une petite escale à la pâtisserie Béchard afin d'acheter quelques uns de ces délicieux calissons pour la route. On oubliera pas de noter les nombreuses fontaines que compte le cours, ici il n'est pas question de chemin de croix, mais de chemin des fontaines, on en retrouvera encore d'autres dispersées dans la ville, une véritable institution. Après quelques minutes de marche, on arrive au bout! Il faut se rendre à présent à l'antre de la vieille ville pour profiter du marché sur la Place du palais de justice. On s'y rend par Le passage Agar. Je vous avoue que la première fois que j'ai emprunté ce chemin, je me suis sentie tel Harry Potter dans le chemin de traverse. C'est une galerie étroite, sombre, avec de petites boutiques de chaque côté. Heureusement je n'y ai pas rencontré Voldemort mais plutôt de délicieuses odeurs de Provence que nous offrait le marché. A Aix-en-Provence, les marchés ce n'est pas hebdomadaire, c'est quotidien. Il est appréciable d'y flâner et déguster les produits locaux dont on ne se lasse jamais. D'ailleurs, il est l'heure de manger! Je pars à la recherche d'un banc afin de déguster mon déjeuner, au soleil. Aix, c'est une ville ensoleillée, même dans les moments les plus obscurs. Tout en croquant dans mon sandwich qui sent bon la Provence, j'observe les gens déambuler dans les rues. Certains se pressent, d'autres semblent dans un autre monde, leurs écouteurs dans les oreilles, certains se tiennent la main, des étudiants affluent pendant leur pause. Ils ont quand même tous un point commun: ici, ils semblent serein. En redescendant le cours, me dirigeant vers les Allées Provencales, je croise une connaissance. On fait une halte dans un des nombreux cafés huppés, on papote, on refait le monde. L'heure tourne, direction les Allées Provençales histoire de  se trouver une tenue pour ce soir. Il y a tellement de magasins, on se croirait dans Les reines du shopping. Une aide de Christina Cordula aurait été la bienvenue. Le soleil se couche, pas moi, rendez-vous avec les copines Place des Cardeurs, que choisir: Le Juste en Face, Le Poivre d'Anne, Le Bidule... On mange, on rigole, il ne reste qu'à se déhancher sur la piste de danse du Scat

Et puis on ressort ivre, ivre de plaisir, de cette journée, qu'Aix nous a fait passer.

A demain, pour prendre un autre chemin. 


Report this text