Nissa la Bella

Charlotte Arnaud

 

Nissa la Bella

 

A l'aube des couleurs endormies,

A l'heure ou le jour embrasse la nuit,

Nice s'éveille

 

La promenade des Anglais accueille ses premiers passants, des touristes pressés, armés jusqu'aux dents, en quête de la photo clichée. Plantés dans leurs rollers, les fous de la glisse s'essaient à quelques chorégraphies. Les chaises bleues, emblème de la carte postale, sont empruntées par les retraités, savourant pleinement le lever du soleil sur la mer. 

Les pécheurs ont envahis le port, les derniers fêtards rentrent se coucher et la ville s'anime doucement sous les couleurs de la Méditerranée.

Le Cour Saleya  déballe son marché aux fleurs et les effluves émanant des dahlias, portés par la brise matinale, embaument les rues pavées du Vieux Nice.

Les crieurs aux stands de légumes s'emparent du quartier de la Libération  tandis que les marchands de poisson se disputent la place St-François.

Les cafés ont déployé leurs terrasses.

Au bar des oiseaux, Mado fait son numéro devant les enfants du pays, tous sont réunis autour de la socca, la spécialité locale. Si l'on tend l'oreille on peut les entendre réciter des proverbes en nissard :

« A viei cat jouvi rateta »,  « Aiga e pan, vida de can ».

Les restaurants affichent leurs menus : Salade niçoise, petits farcis, daube, alouettes sans têtes,pâtes au pistou… les serveurs aguichent les promeneurs.

Au cœur de la ville, la place Masséna est envahie, la foule grouille sous le soleil de midi. La coulée verte offre ses jardins aux enfants.

La jeunesse emprunte  les marches qui grimpent au château pour tendre des cordes aux arbres et jouer au funambule alors que les amants se retrouvent timidement sous les oliviers, admirant la vue imprenable sur la Baie des Anges.

A l'heure de l'apéro, le pastis fait son entrée accompagnée de la star des fourneaux : la pissaladière. 

Les visiteurs dégustent les panisses avec les doigts et les beignets de fleurs de courgette sont servis dans des cônes en papier.

Les seins nus ont débarqués sur la plage, les vacanciers ramassent les plus beaux galets pendant que Brice de Nice attend toujours la vague.

 

 

 

 

 

  • oh j'adoooreee! belle description de ma belle ville que j'aime énormément!!!
    améliorée par le tram!quel changement!la place Masséna, l'avenue jean Médecin la fin de la Prom et le quai des États- Unis!!!Quel bonheur d'y aller le matin pour me poser face à la mer...la journée pour profiter de cette jolie ville et le soir pour l'ambiance des pubs...

    · Ago over 5 years ·
    Suicideblonde dita von teese l 1 195

    Sweety

    • merci, je suis en australie en ce moment et ma ville me manque...

      · Ago over 5 years ·
      390099 2627064206468 162760670 n

      Charlotte Arnaud

Report this text