Au-delà des congères

carmen-p

Par les chemins de poussière

s'enfuit la tristesse d'enfance

derrière — les jeunes lumières

devant — l'horizon de silence

 

Expatrié aux frontières

de sa propre vie on se crée

des aurores aux tonalités

boréales  où la joie éparpille

mille petites choses sibyllines

bien loin de tout égarement

et si près du soi-m'aime


Carmen P.

Report this text