frederik

  • Reader
  • Author
Biography

Lectrice(teur), Promeneur(euse) inspiré(e) du Web, sois le (la) bienvenu(e) sur cette page de prose et de vers.
*****
(...) À quoi bon être lu ? (...) D'où vient le besoin d'inviter l'autre à prêter l'oeil ?

Tout texte peut se voir reprocher d'être un prétexte. Et l'auteur, de s'être donné un public pour se donner en spectacle. D'avoir exhibé des confessions qui n'auraient jamais dû traverser les murs du cabinet du psy, d'avoir partagé des réflexions ou des fantaisies sans valeur ni intérêts particuliers. De s'être fourvoyé sur sa vocation et d'avoir cru qu'une envie irrépressible de partage pouvait suffire à compenser l'absence de talent. Tel est le risque à prendre pour qui s'aventure à publier : celui de ne pas être compris, entendu, apprécié ou accepté.

Publier c'est jeter une bouteille à la mer parce que (...) l'écrivain naufragé sent que la seule consolation à la solitude est de la savoir partagée. Laisser un texte venir au monde et vivre sa vie au-delà de soi, c'est aussi perpétuer la complicité, précieuse et improbable, qu'on a nouée avec un personnage, une histoire, un écrivain et son univers. L'auteur est un lecteur reconnaissant, avide, selon la formule du poète Walt Whitman «d'apporter son vers» à l'édifice de la fraternité immatérielle mais intense, sans frontière et sans fin, qui rassemble tous ceux pour qui la littérature est le berceau d'une infinité de mondes possibles qu'on pourrait croire (...) réservée à Dieu.

(...) Publier c'est honorer une dette d'humanité, mettre en commun l'idée qui naît dans l'isolement d'un bureau d'écrivain en prenant conscience qu'elle est l'aboutissement des dialogues que l'auteur a entretenu de vive voix ou par le truchement de la lecture. Si exister, comme le pensait Sartre, c'est être embarqué, la littérature est l'interminable odyssée qui invite à son bord tous ceux qui, malgré les tempêtes, refusent de jeter l'ancre.

(Marylin Maeso)

17 texts

10 favorites

  • Default document
    Au lever du sommeil
    matti

    A moitié couverte A moitié nue Juste assez pour ne pas avoir froid Juste assez pour cueillir la légèreté du vent Entre ses bras.

    18 April · Poem · Emotions

    newspaper 610 · community 4.4

  • Chagall le r%c3%aave
    Oubli
    Susanne Derève

    Cendres légèresrêveries désarmées                                                                           mémoire. Cendres du passéde l'innocence...

    9 June · Poem · Nostalgia

    newspaper 878 · community 4.7

  • Logo
    Chercheur d'or
    Susanne Derève

    Chercheur d'or et de sépulcres,De pierres brutes et de trésors enfouis Chercheur d'ambre et d'ivoire,Ou de monnaies frappées à l'effigie des rois &...

    3 December · Poem · Fiction

    newspaper 1046 · community 4.7

  • Dsc02936
    Fenêtres, nuits d'été
    Susanne Derève

     Fenêtres lumineuses ouvertes sur la grande nuit d'étéTendres vigies,Repaire silencieux d'un paisible veilleurSondant l'obscurité féconde de la nui...

    16 August · Poem · Emotions

    newspaper 873 · community 4.5

  • 14723 798468156909733 2279631208910117153 n
    Eloge au plus près du sol
    fionavanessa

    Il ne faut pas s'astreindre à une oeuvre, il faut seulement dire quelque chose qui puisse se murmurer à l'oreille d'un ivrogne ou d'un mourant. ...

    11 July · Poem · Others

    newspaper 1011 · community 4.7

  • Default document
    fanfares
    bleuterre

    Les foulards de bohème ont des fleurs roses et des yeux noirs qui tendent la main aux carrefours où le feu rouge s'allume et s'éteint comme le souf...

    21 May · Poem · Social issues

    newspaper 852 · community 4.7

  • Default document
    Mains volages
    Cyrille Royer

    C'était une rue de septembre, le long du port. Il faisait gris. C'est ici précisément que les mains se rencontrèrent, dans cette atmosphère de dock...

    27 February · Poem · Emotions

    newspaper 836 · community 4.5

  • Default document
    Quelle heure est-il ?
    abyssale

    Il est l’heure d’aller à l’école !  Il est l’heure de penser à autre chose qu’à l’avenir pour s’englober dans le plaisir de l’instant présent, le m...

    8 May · Social issues

    newspaper 920 · community 4.0

frederik
Send a message