Au secours !

Hervé Lénervé

Pas de thérapie aujourd’hui, le psy est alité avec... mais non, pas avec une patiente... avec de la fièvre.

Pas de thérapie ce matin, car ce matin, dès poltron-mouillé, je suis tombé du lit avec une âme de poète et une bosse. Donc, j'ai écrit un poème. Je vous le livre, tel qu'il m'est venu, sans tralala ni chichi au saumon.

« Ma muse, mon égérie, ma chérie,

C'est quand c'est, qu'on se marie ? »

Oui, je sais, c'est court. Mais ne dit-on pas « plus c'est court, moins c'est long » ?

Puis, ça manque d'intrigues, oui je sais. On lit, qu'il y aurait une vague histoire de mariage, dont on ne connait même pas la date. De toute façon on s'en fout, on n'aurait pas été invités.

Alors, il est court, le poème, certes. Mais je connais une lectrice qui s'est endormie avant la fin. J'aurais été con de le faire plus long ! Cela aurait été superfétatoire. Celui-là, si tu le places dans un poème, il compte triple. Tout cela pour dire, que j'aurais mieux fait de rester EN THERAPIE. Mais comme la poésie m'a fait court, j'en profite pour passer un petit message personnel aux Welovewordiens : « SOS - WLW Coule- Au Secours ! Je ne sais pas nager ! »

Eh, ho, il y a quelqu'un ? Ils sont tous partis en vacances ou quoi ? Ils ne peuvent, quand-même, pas être, tous morts, en même temps ?

Donc, je suis le seul survivant sur WLW. Je n'ai jamais trop recherché la notoriété ou la reconnaissance dans ma vie. Ça tombe bien, je n'ai eu aucune des deux.

Mais là, tout seul, quoiqu'en on dise, ça fout les chocottes pétochées. Autrement, c'est cool, le site marche comme à ses vingt ans, puis je ne risque pas de m'accrocher avec un insociable.

Mais pour être sincère, je me fais chier sans vous.

Report this text