Avale

kelen

Citoyen. Avale.

Avale tout et ne dis rien.

Bois les mots, les slogans, les publicités

Imbibe toi de leurs concepts et cède à la facilité.

Remplis toi de leurs histoires

Essuie toi dans leurs déboires

Et vomis tout pour t'épurer. Pour plus de facilité.

Puis recommence, avec plus d'aisance

Débarasse toi de ta mauvaise conscience.

Va plus loin, vend toi.

Et offre ta peau aux bourgeois.

Ne bouge plus.

Sois docile.

Et parle quand on le décide.

Utilise les bons mots. Contrôle toi.

Sinon, c'est sur toi qu'on vomira.

Et toujours avale.

Que tu sois homme ou femme.

Avale. Intoxique toi.

Et troque ta femme contre un Iphone.

Marche au pas. Et passe le message à ton voisin.

Sinon, c'est lui qu'on enfermera au petit matin.

Mate le monde tel qu'il est.

Arrête de rêver. Arrête de penser.

Liberté n'a jamais existé.

Recycle toi. Sois écologique.

Si on te brûle, on t'utilisera ensuite comme diurétique

Déblatère sur les scènes slam si tu veux.

Mais n'oublie pas demain de te crever les yeux.

La vie est un cycle. Et toi tu décèdes.

T'as perdu du temps et déjà tu crèves.

La vie est un cycle. Alors cette fois décide.

Car si tu cèdes, tu redeviendras leur cible.

Putain,sois irresponsable !

Et arrête de te sentir si incapable !

C'est la seule réponse raisonnable à ceux qui pensent.

Qu'il faut dépenser pour mieux penser.

Propose à leur cerveau de devenir des cerf-volants

Et à leur panse de ne plus se gaver de produits bon marché.

Arrêt de mâcher des choses sans en connaître la composition chimique

Tu vas crever après une chimio ou une overdose d'analgésiques.

Sois irresponsable !

Et cesse de prendre ta place dans la société.

Sois là sans y être, fait disparaître ton matricule,

Et ne te sens plus concernés par tout ce ridicule.

Dysfonctionne !

Avant que tu ne te se sentes dispensé de toute humanité

Ca ne fait que distendre les liens entre les réalités.

Ne t'ouvrent plus les veines, ne dévalise plus les convoyeurs de fonds,

Ne brûle plus ta propre voiture, brûle leurs prisons.

Dépose devant chaque magasin, une gerbe de pistils

Et fleuri les postes de police de ta bile

Ne fais plus de bruit, laisse exister le silence.

C'est dans le calme que la conscience déclame son essence

Laisse s'épanouir les âmes

Et éventre le macadam

Tend la main à celui qui ne te ressemble pas

Et ne marche jamais plus au pas.

Dépasse ta peur et peins le mot révolution

Comme une sanction à leur système

Et outrepasse ce qu'ils appellent sanction

Pour laisser fleurir les chrysanthèmes.

La vie est un cycle. Et moi je rêve.

Que ces connards dans l'hémicycle, se souviennent

Que s'ils ont été élus c'est pour nous représenter

Sans demi-mesure et sans pot de vin de Bolloré.

La vie est un cycle. Alors cette fois décide.

Car si tu cèdes devant leur incompétence,

Ils te croiront dociles

La vie est un cycle. Alors cette fois décide.

Ta vie est entre tes mains, ne flirte plus avec le vide

Report this text