Bien dans un rêve - adolescence II

agathe-mirage--2

….Bien……….. dans ……un… …….rêve !!!....

Je jouerais à défaire les épines des roses              

Quand je serais arrivée, si j’ai encore d’ la vie   

J’aurai usé mes chaussures de plomb,       

Seule, à vouloir prouver que j’ai raison…      

Elle est bien longue cette route,                   

Cette route si blonde,           

Me mène au doute.           

Je compte les chiffres, de 1 à 6 …                 

Ces kilomètres, si lourds, 7, 8, 9, 10…

Juste un sac à dos              

Avec quelques gouttes d’eau

Pour parcourir ce chemin marathonien      

Pour que mes yeux sourient enfin,   

Le désert m’entraîne.

On voulait tous de l’émotion,        

Comme gosse, à jouer dans du charbon,            

Moi, j’ croyais que c’était plus profond

Qu’une crise de rire sous chichon

Alors, je me suis cassée

Je me demande quand     

je serais arrivée

Et si je ne vais pas

trop  m’ enivrée,

A ces jus locaux, bien gras ; d’alcool,

Et trop atteindre l’aspect …….gros…… lézard

Qui se languit //   au soleil…

«  -Delirium -»,     je jouais quand même,

A défaire /ooohh / …. les épines …des cactus, !

Tous…, les p’ tits, hi hi……. les gros,

Assise dans la caillasse sableuse,

J’avançais plus trop je dois dire,

humhum,

On voit au loin, le… salut du soleil,    

Qui se confond… avec un accouplement,     

On voit des grands oiseaux planants,             

Sur des courant d’airs, et jouissant, moi,

De cette liberté soudaine,

Je profitais, je courrais,

Et les étoiles, doucement, apparaissaient…

Le frais aussi…

Je me prenais / pour un conquérant, découvrant

Un nouveau monde, et l’excitation n’en

Finissait pas

de grandir, il

le fallait,

Car la route, elle, n’en

finissait

pas…

Je me sentais comme un explorateur,

Un Indiana jones baisé par la chaleur

Qui comptait les cailloux,

Et marchait en regardant ses chaussures

Report this text