Bons regrets de Barcelone

lauriannem

A Barcelone, Louise réalise que parfois, des regrets valent mieux que des remords.

Accoudée au rebord de la piscine, je savoure le calme de la villa en compagnie d'Amélie, ma meilleure amie. Jusqu'à présent, je n'avais pas beaucoup profité de mon séjour professionnel à Barcelone, trop absorbée par les réunions ou la préparation de mes dossiers. Résultat : arrivée à la fin de ma semaine de travail vendredi soir, j'étais exténuée alors que je ne repartais que le dimanche matin en France.

— Qu'est-ce que c'est bon de profiter du soleil après la grisaille parisienne !

Amélie s'étire tel un chat paresseux avant de reprendre sa position initiale, dos au soleil. Je soupire, malgré moi, avant de lui répondre sans enthousiasme.

— Ne m'en parle pas, je repars demain ! Heureusement que j'ai pu profiter de la plage de Barceloneta vendredi après-midi. J'ai adoré me promener dans le quartier très pittoresque et longer la plage bordée de palmiers.

— Tu es arrivée dans la maison hier soir, c'est bien ça ? Tu ne t'es pas ennuyée ?

— Au contraire, nos hôtes, Luis et Taty, ont passé la soirée avec moi. Vous verrez, ils sont adorables, ils parlent même quelques mots de français.

Lors de mon arrivée la veille, j'avais été époustouflée par la beauté des lieux : le parterre de mosaïques et les couleurs inspirés par le style de Gaudi, célèbre architecte, contrastaient avec une terrasse en bois au mobilier simple. Quelques mètres plus loin, je pénétrais dans la pièce maîtresse de la maison : une piscine intérieure agrémentée de carrelages aux nuances déclinées en un joli camaïeu de bleus, d'un plongeoir et d'une balançoire en bois. Les reflets du soleil chauffaient la pièce et j'avais résisté avec difficulté à l'envie d'y plonger pour poursuivre la visite. Notre chambre et la cuisine commune arboraient un style sobre mais cosy. Le couple barcelonais avait ensuite préparé un barbecue et nous avions dîné en compagnie des locataires de l'autre chambre de la maison. L'ambiance était fidèle à l'idée que l'on pouvait se faire d'une soirée espagnole : festive, multiculturelle et animée. Le lendemain, je trouvais difficilement le courage de me lever pour retrouver mes amis à l'aéroport. Nous nous étions ensuite rendus à La Rambla pour parcourir la rue la plus animée de Barcelone, sans manquer de passer par le Marché de la Boqueria et d'y boire un jus de fruits frais, pour moi, ce fut fraise-kiwi.  

17 heures passés, nous sommes seules dans la piscine. Je plonge sous l'eau et enchaîne quelques longueurs pour me détendre. Alors c'est ça, le bonheur ? Lézarder au soleil dans une maison époustouflante en compagnie de ma meilleure amie tandis que son chéri se repose. Tout n'est que beauté à mes yeux lorsque je contemple les lieux. Le parquet en bois, le bleu azur de la piscine, la végétation au dehors, et nos chaises longues recouvertes de serviettes à peine sèches.

— Dis, Louise, tu n'as pas envie de rester jusque dimanche soir ? Avec ton assurance, tu n'as qu'à changer tes billets, tu pourras être au travail lundi comme prévu.

Ma meilleure amie s'est installée à mes côtés et attend ma réponse avec impatience.

— Je ne sais pas trop…

— Allez, ce serait génial, on en profiterait pour aller ensemble au Parc Güell et visiter la Sagrada Familia.

J'hésite à accepter la proposition d'Amélie. Elle a raison, j'aimerais beaucoup prolonger ce moment. Je goûte au calme et au bonheur qui m'envahit, je n'ai pas ressenti un tel bien-être depuis longtemps. Ce séjour a été parfait, j'ai pu conclure un accord avec un gros partenaire lors de ma semaine de travail. J'ai profité de la beauté des paysages et du soleil. J'ai même vécu une soirée digne de l'une des meilleures scènes de « L'auberge espagnole » ! Et enfin, je suis avec ma meilleure amie dans une maison paradisiaque. Que rêver de mieux ?

— L'idée est tentante mais je vais repartir comme prévu.

— Mais pourquoi ? J'aurais pensé qu'une aventurière comme toi n'hésiterait pas à foncer sur l'occasion !

— Justement, je n'aurais jamais pensé prendre autant de plaisir à ne rien faire … et pourtant ! Je sais d'expérience qu'il suffit parfois d'un détail pour teinter un beau souvenir d'une nuance de remords. Je préfère savourer nos moments ensemble plutôt que de risquer de les gâcher en étant trop gourmande.

— D'accord, je comprends… Première sur les glaces !

Je perçois la déception dans la voix d'Amélie mais elle se précipite hors de l'eau et je la suis, nos rires perturbent le silence, maître des lieux. Alors que nous prenons notre goûter, je regrette déjà de ne pas rester plus longtemps. Jusqu'au dernier moment, j'ai la certitude que je douterai de ma décision. Mais j'ai confiance en moi, plus tard, je savourerai ces regrets en pensant au bonheur que j'ai ressenti et je me féliciterai d'avoir su profiter du moment présent.

Lien Air BnB : https://www.airbnb.fr/rooms/1454045?s=t8bY

Report this text