Ce pourrait être ...

Susanne Dereve

 

Une note

je dirais de piano


Un toit de zinc

l'eau 


Ce pourrait être la mer
la mer n'est jamais loin


Ce pourrait être un air
de flûte
un concerto en ut

 

Ce n'est que la gouttière

à l'angle du perron

par un matin d'hiver

pluvieux

pluvieux

pluvieux

  

qui chante la triste chanson

des adieux




Photo : Andréas Feininger


  • C'est un triste matin
    dans un Paris déserté
    où l'on s'imagine voyager
    au-delà des toits de zinc:

    un de ces longs jours d'hiver
    si pluvieux
    qu'on ne peut espérer mieux
    que les pensées d'hier

    Elles nous jouent cet air
    la chanson perpétuelle
    de l'eau qui ruisselle:
    la chanson de la gouttière

    quelques notes de piano
    au fond de la bassine ...
    une chanson citadine
    à défaut de concerto .

    · Ago 8 months ·
    Another flying machine     ( zouing machine)

    rechab

  • Ton poème fonctionne comme une devinette qui montre ta volonté de laisser échapper ton imagination pour finalement revenir à la réalité après plusieurs détours. Joli poème !

    · Ago 9 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • on est toujours rattrapé par la réalité ... merci beaucoup de tes lectures attentives !

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • De passage... en lecteur...pas du du voyage ! Tâcherai d'apporter un petit parapluie la prochaine fois

    · Ago 9 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

    • je tacherai d'écrire un prochain texte sur le soleil pour que tu apportes une ombrelle ...

      · Ago 9 months ·
      Photo

      Susanne Dereve

  • une illustration que la qualité n'a rien à voir avec la quantité (encore...)

    · Ago 9 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

Report this text