Ce qui passe à la radio

rechab

écrit en rapport avec ce qui passait à la radio.--- image trees-de-vries_



Avec l'aide de la musique, qui passe à la radio,
je transporte ma Colombine
en Amérique latine :
                c'est une sorte de tango
                un peu nostalgique
avant que le monde ne s'éveille
( peut-être as tu encore trop sommeil
pour écouter la musique ).

Un pas de deux qui nous emmène
le corps renversé et le dos leste
dans le ventre céleste
où les étoiles se promènent
dans la nuit profonde
               une Grande Ourse
bien éloignée des cours de bourse
quand notre terre vagabonde.

Que l'on me pardonne,
on vient de changer de thème
en passant aux extrêmes:
        une B.O. de Morricone
         dans un western,
la brute et le truand
un justicier errant,
et des drapeaux en berne .

Peut-être te rappelles-tu de l'air :
ici , on s'éloigne
des landes de Bretagne
pour des pays de poussière.
         Si tu reviens en Lozère,
et que l'on chemine
parmi les aubépines,
    nous reviendrons sur terre .

     Ce sera un duo en douceur:
Colombine en cygne,
de nouveau j'imagine
que je t'effleure,
et que tu bats des ailes
        en quittant le lac
pour les rochers du Larzac
comme un hirondelle .

           J'ai fini par écrire
           l'imaginaire du monde
juste quelques secondes  :
je vois le monde se réduire
à quelques notes de musique
>   c'est une autre époque,
dans un jardin baroque
aux herbes aromatiques.

Tu cueillais de la sarriette
dans les effluves capiteuses:
( Se penche une terre amoureuse
tandis que se reflète
le balancement des nuages....
...si je pouvais je t'en faire cadeau );
je me contenterai d'une photo
prise depuis ton rivage...


RC

Report this text