Censure

menestrel75

Ne jamais censurer les sens sûrs qui créent nos corps accords

Je brulais de vous libérer
Pour vous voir… déchaînée.
Au plus profond de notre complicité
Vous insuffler l'envie de plonger, de vous noyer...

Vous et moi ferions, des plaisirs, les voyages
Je serais votre Roi Mage
Nous oublierions le trop sage
Pour le tendre libertinage

Pour goûter et aimer mes caresses
Vous m'abandonneriez votre faiblesse
Et la nouvelle virginité de vos fesses
Je vous enivrerais de ma tendresse

A peine nous étions nous rencontrés
Que vous saviez, déjà, de moi, vous faire désirer
En me laissant deviner
De douces et transcendantes voluptés

Vous seriez venue de ma tendresse vous nourrir
Et sentir tout votre corps frémir et rugir
Il fallait laisser nos sens sûrs écrire
Et l'accord de nos corps devenir…
 
  • Se nourrir de votre tendresse ? C'est tout ? :(

    · Ago over 2 years ·
    Coquelicots

    Sy Lou

    • Qui a dit que c'était tout? ! Il peut y avoir entrée, plat et dessert!

      · Ago over 2 years ·
      Cavalier

      menestrel75

    • Voui :)

      · Ago over 2 years ·
      Coquelicots

      Sy Lou

  • Elle savait déjà de vous, se faire désirer..............

    · Ago over 2 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Alors souhaitons qu'elle en fut heureuse

      · Ago over 2 years ·
      Cavalier

      menestrel75

  • Je souris en lisant ce vers "la nouvelle virginité de vos fesses" essayant de deviner le sens exact. C'est une très belle censure.

    · Ago over 2 years ·
    Mauve

    marivaudelle

    • Je pense que vous devinez toute seule le sens que j'ai donné à ce vers... Musset a écrit: "Le coeur d'un homme vierge est un vase profond etc" Je m'en suis inspiré pour suggérer que "les fesses vierges d'une femme sont un calice profond dans l'espérance d'être découvert"

      · Ago over 2 years ·
      Cavalier

      menestrel75

Report this text