C'est comme le cri 5

aile68

Sonny n'est pas un bon tireur et les Indiens courent vite, ils pénètrent dans la maison et se saisissent chacun d'une femme, seule la petite court se cacher dans la chambre derrière. Oeil de Lynx se munit du fusil de Lorie, Sonny lui est allé se cacher derrière le puits.

Patte d'Ours crie aux Apaches de se calmer, Sonny est un ami, il ne leur fera rien de mal. Amy quant à elle, crie à son fils que tout va bien, qu'elles ne sont pas en danger. Comme chacun campe sur ses positions, Patte d'Ours, malgré sa blessure, décide de se lever et se dirige dans l'embrasure de la porte les bras levés. Le jeune homme dehors, est pris de peur, son fusil tremble, une balle s'en échappe encore une fois mais ne touche personne. On crie, on ferme la porte, Sonny en profite pour filer derrière la maison, Oeil de Lynx s'en aperçoit, surgit de la fenêtre et le rattrape en arrachant son fusil. Il plaque le jeune homme au sol qui croit sa dernière heure venue mais très vite, Oeil de Lynx le relève et le pousse à l'intérieur.

"Maman! s'écrie Sonny, désolé. Où est la petite?

- Chut! Malheureux! Tout va bien ne t'en fais pas" répond Amy.

Patte d'Ours encore debout malgré sa plaie qui saigne parle avec les siens, s'agite, devient fiévreux, ils sont tous d'accord pour partir, il n'y a plus rien à faire ici. Le blessé veut saluer la famille qui l'a aidé, titube mais Oeil de Lynx le retient.

"Ne partez pas! s'écrie Amy.

- Maman! " riposte Sonny.

La vieille femme le regarde avec un air de reproche.

Sur ce, les Apaches sortent de la maison, même Patte d'Ours toujours soutenu par son frère. Ils se dirigent vers les chevaux mais Patte d'Ours est trop mal en point.

"Attendez, je vais vous accompagner avec le chariot! lance Amy.

- Maman! Tu n'y penses pas.

- Est-ce ainsi que je t'ai élevé? Dans la peur et la crainte?

- Mais...

- Tu vas m'accompagner!"

Sonny réfléchit une minute puis accepte.

Sa mère change le pansement de l'Apache et le groupe de personnes s'éloigne de la maison. Ils cheminent une heure, deux heures durant puis à la nuit tombée ils s'arrêtent non loin d'un campement, celui des Apaches. Oeil de Lynx soulève son frère et le fait monter sur son cheval. Ils remercient leurs accompagnateurs, l'aîné se tourne vers Sonny et lui offre son couteau:

"Tu es un homme courageux" lui dit-il, si le jeune avait compris, il lui aurait exprimé toute sa gratitude.

Sur le chemin du retour, le jeune homme réfléchit à ce qui s'est passé. Il se dit qu'il devrait apprendre à mieux tirer, cela dit c'est grâce à sa maladresse que les Apaches sont restés en vie. Dans la vie on ne sait pas toujours comment vont tourner les choses.

Une fois arrivés, ils trouvent Lorie en train de veiller, un fusil posé près d'elle. La petite est couchée.

"Oh! Vous êtes de retour. Comme c'est bon de vous revoir.

- Oh Lorie, tu nous as attendus répond sa mère.

- Oui, c'était plus prudent. Oh mais Sonny, à qui est ce couteau?

- L'Apache, celui avec les trois plumes, me l'a offert en me disant quelque chose mais je n'ai pas compris.

- Oh! comme c'est gentil!

- De leur part, je pense que c'est plus que gentil. C'est comme un message qu'il m'a transmis.

- Oui, tu as sûrement raison. Tu t'es montré très courageux lui dit Amy.

Allons nous coucher à présent!"

La maisonnée va se coucher éreintée mais satisfaite. Tous à présent dorment avec le sommeil du juste tandis que l'aube apparaît sur un nouveau jour. Il sera fait d'un peu de routine et de ce goût pour l'aventure qui règne dans les plaines du Far West.


Report this text