C'est la nuit

loic-stenk

C'est la nuit, et pourtant, je n'ai guère sommeil, 

Il manque dans mes draps ton corps nu fantastique, 

Mon brumeux horizon a besoin de soleil, 

De ta voix langoureuse au timbre magnifique. 


C'est la nuit, froidement, qui souffle sur mon lit, 

A travers le silence au vent de l'espérance...

Demain sera muet si le jour sans toi luit, 

Il me faut un baiser comme une délivrance.

 
C'est la nuit qui s'étend et qui ronge mon cœur, 

Il manque dans mes bras ta présence, mon ange,

Mon grand jardin désert a besoin d'une fleur,

Tulipe ou orchidée, ou même rose orange.


C'est la nuit, lentement, sur la ville qui dort,

Morphée, au doux miroir, approche de ma chambre,

Moi qui rêve déjà de notre amour si fort,

J'observe son manège, et s'il vient je me cambre !


Loic Stenk

Le 10 octobre 2017

Photo : Donata Wenders

Report this text