Chère Toi...

melmo

Tous les soirs nous avons rendez vous. Aux heures de la nuit, quand la lune est à son apogée, je me décide à te rencontrer. Oui tu n'es jamais la décisionnaire de nos rendez vous et pourtant tu as tellement de pouvoir sur moi. Après les longues heures du jour, je ne peux me passer de toi. Tu as une influence directe sur mon état, comme une drogue, une addiction... A ton contact, tu fais en mon corps ton effet: lentement tu t'insinues dans mon antre, tu fonds au gré de ma gorge, et puis tu fais vibrer tes molécules à travers mes sens ! Mon corps te ressent, mon esprit s'abandonne, mes jambes deviennent lourdes, la chaleur m'envahit, mes yeux se ferment, tu m'emprisonnes...

A toi, petite pastille blanche qui me laisse aller au sommeil, je te demande encore quelques rendez vous, mais je sais que je te saurai infidèle. Préférant le sommeil paradoxal au sommeil forcé, je ne pourrai te demander fidélité, car mon esprit ne veut devenir ton esclave !

Je clore mon courrier en te souhaitant une bonne soirée, et à moi un bon sommeil, mes jambes commencent déjà à ne plus me supporter, mes doigts sont lourds sur le clavier, mes yeux ne supportent plus le noir sur blanc... J'éteinds la lumière, j'appuie sur enregistrer ! 

Report this text