Cheval de guerre

mallowontheflow

L'étalon à l'allure fière

un sabot grattant la terre

Dresse sa tête harnachée

ses oreilles aux aguets.


Ses naseaux frémissent

détectent l'odeur des prémices

Les mollets de son cavalier tourmenté

tremblants, annoncent l'élancée.


Alors ensemble ils bondissent

se jettent au cœur des sévices

Ils savent tous deux qu'il n'y a pasd'échappée

mais l'un est volontaire l'autreobligé.


Les armes crachent la mort

Bientôt de la selle tombe le corps

sans vie du bourreau du destrier

Qui, seul, ne pourra en réchapper.


Les fusils frappent encore

Ses yeux reflètent la dernière aurore

La guerre achevée

bien des innocents a tué.  

  • Sans le titre trop évocateur, le texte peut sembler raconter la préparation et le début d'une course de chevaux. Ce pourrait être bien de prolonger cette ambigüité encore quelques strophes et de ne dévoiler la réalité de l'histoire qu'avec un seul et même quatrain final, sec comme une fusillade!
    Mais ce n'est qu'un point de vue, et j'aime bien votre écriture.

    · Ago over 6 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

Report this text