Chrissements et autres dérapages 29

Chris Toffans


The foreign touch

Il y en a assez de tous ces préjugés contre les étrangers ! Les réfugiés sont des gens comme tout le monde. Evitez juste de mettre de l'eau de Cologne, ça les excite...


Retour gagnant

Attention ! L'homme qui parlait mal a appris à écrire alors il va falloir compter avec.


Cougar du Nord

Quoi ?!! Line Renaud aurait jeté son dévolu sur un homme de 70 ans ? Mais c'est un scandale ! Rendez-vous compte, il pourrait être son fils !


Rafales meurtrières

La côte Est des Etats-Unis est ensevelie sous la neige. Des dizaines de personnes sont décédées à cause de la tempête, parfois victimes de crises cardiaques en déneigeant leur trottoir. Sur le bord des routes on compte les morts à la pelle.


Le choc des générations

Trois jeunes stagiaires viennent d'être mise en examen pour avoir brutalisé des personnes âgées dans une maison de retraite. Elles pensaient à tort que comme il s'agissait de patients atteints d'Alzheimer, rien ne serait retenu.


C'est la bière qui prend l'homme

Après avoir touché le fond, noyé dans l'alcool, Renaud a fini par refaire surface. Faut dire qu'une éponge, ça ne coule jamais vraiment... Quand je pense à tous ces gens qui disent du mal de lui, ça me débecte. Renaud n'a jamais perdu sa voix ; c'était juste un coup de froid. D'ailleurs, depuis qu'il a arrêté les glaçons n'a-t-il pas retrouvé du son ? Ces satanés médias lui ont mené la vie dure pendant tout ce temps, le prenant en chasse, en photo, ou en flagrant délit de bistrot. Le pauvre vidait des verres au lieu de remplir des salles, dépensant tout les bénéfices de son dernier succès commercial. Mais maintenant c'est fini la drogue, Renaud est à nouveau sur les rails. Au revoir les bitures, bonjour l'écriture, et gare à toutes les raclures qui l'ont mis en pâture et contribué à sa déconfiture. Dans le rouge et vert de rage, le poète reprend sa plume pour réparer cet outrage. D'un seul coup d'un seul, il va régler ses comptes et payer ses ardoises.


Sauvagerie conjugale

Illustration malheureuse des vicissitudes du vivre-ensemble, le coup fatal porté par Jacqueline Sauvage à l'encontre de son mari alimente la polémique quant à la légitimité de ce geste pour le moins excessif. Il s'agit bien d'un meurtre, les circonstances de l'accident l'ont indéniablement prouvé, mais il faut cependant admettre que Jacqueline Sauvage avait de bonnes raisons d'en arriver là. Des raisons psychologiques tout d'abord, et notamment à cause de son nom difficile à porter. Comment en effet ne pas en vouloir à la terre entière lorsqu'on s'appelle Jacqueline ? Oh il y en a bien qui y tiennent, mais jamais personne ne la câline.

La deuxième raison qui explique cet acte désespéré est d'ordre économique. Comme certains l'ont évoqué, Jacqueline Sauvage aurait peut-être pu éviter un tel carnage en engageant une simple procédure de divorce. Sans doute, mais cela l'aurait obligé à dépenser plusieurs milliers d'euros, alors qu'avec cette solution radicale, ça lui a juste coûté deux balles.

  • Bravo, bravo ! Rien à jeter, tout est bon !

    · Ago almost 5 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci tout plein ! Trop aimable Martine !

      · Ago almost 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

  • Les vieux battus n'ont qu'à faire comme la Sauvage, défourailler et mettre deux balles dans la peau aux stagiaires... Fournissons des armes aux vieux! (Oups pardon, c'est encore les tas d'Urgence, on a pas l'droit...)

    · Ago almost 5 years ·
    P1000170 195

    arthur-roubignolle

    • Faute de mieux ils pourraient se servir de leurs pistolets, ou de leurs plat-bassins. En lançant leur contenu sur leurs agresseurs je pense qu'ils n'auraient pas de problème à les faire fuir...

      · Ago almost 5 years ·
      027 orig

      Chris Toffans

    • Moi j’attends d'être vieux pour jeter mon bassin sur les jeunes, pour l'instant je suis stagiaire...

      · Ago almost 5 years ·
      P1000170 195

      arthur-roubignolle

Report this text